dimanche 13 octobre 2019

L’estrange malaventure de Mirella



Vous croyez connaître ce conte fantastique du Joueur de flûte, il n'en est rien, ce n'est que billevesées. La véritable histoire est bien pire. Mirella, jeune fille de quinze ans, fait partie des porteurs d'eau désignés parmi les orphelins de Hamelin qui «doivent» dix ans de bons et loyaux services à la ville. Dur labeur de transporter ces seaux remplis à ras bord en échange d'un brouet infâme et de quelques biscuits pourris. Bientôt, les rats envahissent la ville. Le bourgmestre (avare et cupide) ajoute à la corvée d’eau la tâche de chasser les rats puis, la peste décimant les habitants, celle de marquer d'une croix les maisons touchées par le fléau. Parcourant la ville, Mirella découvre un de ses étranges pouvoirs: elle seule aperçoit cet étrange jeune homme, Peest, errer dans les ruelles. Cet émissaire de la Mort qui sème la maladie sur son passage va trouver en la jeune fille une adversaire redoutable car, armée d'une simple flûte, Mirella peut inspirer joie ou peur à ceux qui l'entendent… Merci à Flore Vesco de jouer aussi bien de sa plume que Mirella de son flûtiau et de nous entraîner dans les rues aux méandres sulfureux accompagnés de cette belle énergie féminine face aux forces du Mal. — Librairie Les Enfants Terribles

L’estrange malaventure de Mirella
De Flore Vesco
École des Loisirs

C'est qui le plus poli ?



Certaines situations périlleuses de l'existence donnent aux enfants l'occasion de se montrer polis. Notamment à table, à l'école, chez un ami, dans les transports (en commun), ou quand papa et maman reçoivent des invités. Telles sont les rubriques que comporte cet album joyeux, iconoclaste et néanmoins instructif. Chaque rubrique est faite d'une suite de petites situations sobrement légendées par Paule Battault et rendues explosives par le crayon endiablé de Ronan Badel. Chaque rubrique comporte aussi deux grandes images foisonnante qui prennent la forme d'exercices pratiques. Si le texte de cet album, en mettant sur le même plan les exemples à suivre et ceux à ne pas suivre, semble vouloir nous faire douter de l'utilité de la politesse, les illustrations hilarantes de Ronan Badel aident le jeune lecteur à retrouver le chemin de la bonne éducation. Certes, lorsque le texte est de bon conseil, Ronan Badel risque toujours d’y introduire un décalage, une malice, qui suggère que tel comportement jugé poli peut s'expliquer par une arrière-pensée moins généreuse qu’il n’y paraît… Les auteurs font confiance à l'intelligence du lecteur, et ils ont bien raison. À partir de 6 ans. — Librairie L'Autre Rive


C'est qui le plus poli ?
De Paule Battault
Illustrations de Ronan Badel
Editions Milan

Les faits et gestes de la famille Papillon



L’effet papillon, vous connaissez… «Un battement d’ailes au Mexique peut provoquer une tempête au Texas». Eh bien pour les membres de la famille Papillon, depuis des générations, ce sont leurs faits et gestes, les plus anodins soient-ils, qui entraînent des effets bénéfiques sur le monde: l’invention du vélocipède, du transistor, la signature du traité de Londres ou les théories de la relativité… Jusqu’au jour de ses treize ans, Éva Papillon ignore tout cela, mais à l’issue d’une fête mémorable pour son anniversaire, elle se retrouve enfermée dans sa chambre et grand papy Robert vient chaque soir lui révéler une part de l’histoire familiale. Grâce à son ami Auguste, Éva parvient à s’échapper et mène son enquête qui va apporter son lot de révélations. Révélations qui se poursuivront dans les tomes 2 et 3 de cette trilogie. L’originalité de ce roman: il est illustré par des photos anciennes, issues d’une collection privée, que l’autrice a utilisées, détournées, interprétées pour ponctuer son récit. Il en résulte une histoire foisonnante, des aventures rocambolesques, de l’aventure à savourer sans modération à partir de dix ans. — Librairie Les Deux Arbres


Les faits et gestes de la famille Papillon tome 1
Les exploits de grand-papy Robert
De Florence Hinckel
Casterman

Le Jour Des Baleines



Le jour des baleines, c'est un album crayonné, en noir et blanc, sans texte, à mi-chemin entre Chris Van Allsburg et David Wiesner. Des baleines déferlent sur la ville. Elles flottent, elles nagent entre les immeubles, elles sont immenses et elles sont des centaines. Un enfant les regarde par la vitre d'une voiture. On s'angoisse devant les informations télévisées, l'œil rivé au poste ou aux écrans de téléphone. Dans cette ville baptisée Melville, l'heure est grave. On convoque l'armée. Sur un char, doté d'un harpon, la mention «Achab». Difficile de ne pas penser au combat de Moby Dick, ce récit halluciné qui perdra le capitaine. Ici, c'est l'homme qui finira par vaincre, en harponnant, en tuant. Mais cette victoire est-elle une vraie victoire? Ce superbe album, sorte de roman graphique sans un seul mot, est une réussite éclatante. Une vraie histoire, portée par un dessin presque surréaliste, qui permet de parler du climat, de la cohabitation entre l'homme et la nature, entre l'homme et l'animal. Et la bêtise, évidemment, de la guerre. — Librairie L'Eau Vive


Le Jour Des Baleines
Cornelius (alias Davide Cali)
& Tommaso Carozzi

éd. Chocolat

Cheval rencontre chien



C’est l’histoire d’une amitié qui naît au premier regard. Malgré d’indéniables différences, la camaraderie, l’affection et la fraternité s’installent sans délai. Heu... non. Pas du tout, en fait!… Quand Cheval rencontre Chien, c’est l’incompréhension totale. L’un est grand, l’autre petit. L’un aime le foin et l’autre non. L’autre a des orteils, l’un a une crinière. L’autre est carré et l’un est rond. L’un fait HIIIII! Et l’autre OUAF! Malgré toutes ces différences, la plus flagrante leur échappe: Cheval n’est pas un chien. Chien n’est pas un cheval. Chacun, tellement centré sur lui-même, pense rencontrer son alter ego. Mais, qui est l’autre? Elliott Kalan et Tim Muller nous font vivre cette rencontre «choc» à travers les dialogues poilants de Chien et Cheval, dans une forme proche de la BD. Une histoire drôlement absurde à raconter dès trois ans. — Librairie La Luciole


Cheval rencontre chien
Auteur: Elliott Kalan - Illustrateur: Tim Muller
Casterman