vendredi 20 mai 2022

Joyeux anniversaire ! 40 albums jeunesse pour fêter le jour où l'on grandit

« Oh, que c'était bien d'avoir 40 ans ! » Dans l'agenda, la fête de notre anniversaire de 40 ans d'ALSJ-Librairies Sorcières faisait les cent pas, bridée par l'époque grincheuse. Mais dimanche 15 mai - enfin ! - nous nous sommes retrouvé·e·s et nous avons célébré notre belle vie commencée en 1981...



Pour prolonger le banquet, nous réunissons aujourd'hui 40 albums qui parlent d'anniversaire, de fête, de bougies, de gâteau et de cadeaux. Car, oui, le jour où l'on grandit* est un jour spécial. Un jour rêvé, désiré, traversé d'un flot d'émotions, de sentiments, de promesses et d'espoirs. Impatience, excitation, joie, amitié, peur d'être oublié, jalousie, surprise, déception, mélancolie et parfois même, catastrophe, voire... pire jour de toute la vie ! En un jour, toute une vie que la littérature jeunesse sait raconter avec poésie, drôlerie, intuition et tellement de coeur.


Cette biblio Anniversaire a été préparée par les librairies Les Enfants Terribles, Dans ma librairie, La Courte Échelle, Le Neuf, Larcelet, L’Eau Vive, Nemo, Au Fil des Pages, Le Préau, L’Autre Rive, La Marmite à Mots, La Luciole, Le Rat Conteur, Pages d’Encre, La Bouquinette, Croquelinottes, Le Bateau Livre (Montauban), Tire-Lire, Chantepages, Comptines, Lucioles, L’Herbe Rouge, L’Autre Rive. (Résumés des éditeurs)


* Ces mots s'inspirent de ceux de Madeline Roth, libraire Sorcières à L'Eau Vive (Avignon) et autrice de l'album Le jour où j'ai grandi paru aux éditions L'étagère du bas en mars 2022.




POUR LES PLUS PETIT·E·S





Bon anniversaire !

Thierry Dedieu, éd. Seuil Jeunesse, 2022 

La plus célèbre comptine, tout en humour et en noir et blanc.


 

 

 

 

 

 

 

 

 


Suzie-Lou, L’œuf ou la poule 
Elana K.Arnold, ill. A.N.Kang, trad. Vanessa Rubio-Barreau, éd. Gallimard Jeunesse, 2022 

« Opaline, je te confie une mission. Après-demain c'est l'anniversaire de Lena. On va lui faire un gâteau. Et pour cela, on a besoin d'un œuf. » Suzie-Lou est persuadée qu'Opaline, sa poule adorée, va pondre un œuf sans plus tarder. Et pas question que son père aille au supermarché. Opaline va forcément y arriver !

 

 

 

 

 

 


Joyeux anniversaire, Palomino
Michaël Escoffier, ill. Matthieu Maudet, éd. L'école des loisirs, 2021

Pour son anniversaire, Palomino a reçu de magnifiques cadeaux : des pantoufles, des guimauves et une selle en cuir pour promener Scarlett, sa petite fille. Il est très impatient d’aller l’essayer dans la forêt, même si la pluie menace. Hélas, en route, les deux amis sont bientôt surpris par la tempête et obligés de se réfugier dans une grotte. C’est alors que.. GRROARR ! ils s’aperçoivent qu’ils ont dérangé un ours.

 

 

 

 


Joyeux anniversaire ! Les aventures de Grand Chien et Petit Chat
Rascal, ill. Peter Elliott, éd. Pastel, 2021

Petit Chat s’est levé tôt car c’est l’anniversaire de Grand Chien. Il a une idée de cadeau : faire le portrait de son ami. Mais à l’arrivée, Grand Chien ressemble davantage à un éléphant qu’à un chien des rues. Après s’être improvisé poète-pas-terrible, puis crêpier-loupé, Petit Chat a une dernière idée, et quelle idée !

 







L'anniversaire de Monsieur Bear 
Virginie Aracil, éd. Bayard Jeunesse, 2020 

M. Bear fête son anniversaire, et tout le monde est invité : les petits, les moyens, les grands, ceux qui ont de grandes oreilles, ceux qui ont les cheveux longs, ceux qui ne voient pas, ceux qui ont des roues, ceux qui n'ont pas de dents, ceux qui aiment les cornichons au chocolat...

 

 

 

 

 

 

 

 


Le sapin d'anniversaire
Delphine Bournay, éd. L’école des loisirs, 2020 

Dans le terrier de Taupinette, tout est prêt pour une super-fête d’anniversaire. Hélas, rien ne se passe comme prévu. Le gâteau ? Tout écrasé. Les cadeaux ? Un peu ratés. Les invités ? Les uns sont en retard, les autres commencent à se disputer. Catastrophe ! Il va vraiment falloir que Taupinette fasse preuve de bonne volonté pour passer malgré tout une bonne journée. Heureusement, quelqu’un va l’y aider.

 

 

 

 


La fête d'anniversaire 
Malika Doray, éd. MeMo, 2019 

Un jour, une souris a très envie de biscuits… Elle décide donc de fêter un anniversaire. Elle cuisine, enfourne et emballe ses biscuits, puis elle ajoute une carte d’anniversaire, et hop ! au pied du lit ! Et le lendemain matin, que trouve-t-elle à son réveil ? Devinez ! Un merveilleux cadeau d’anniversaire : des biscuits ! Il n’y a plus qu’à inviter des amis pour fêter cette journée.

 

 

 

 

 

 

 


L’ours et l’anniversaire 
Marie-Noëll Horvath, éd. La Joie de Lire, 2019 

Pour petit Ours, c’est jour de fête. Ballon, drapeau, bougie, gâteau, rien ne manque pour que ce jour tant attendu soit parfait ! L’occasion pour le lecteur d’apprendre les formes, rond, triangle, carré… en compagnie de son héros préféré !

 

 

 

 

 

 

 


Pour mon anniversaire
Julie Fogliano, ill. Christian Robinson Little Urban, 2018 

C'est quand mon anniversaire ? C'est bientôt mon anniversaire ? Combien de jours avant mon anniversaire ? C'est mardi mon anniversaire ? C'est demain mon anniversaire ? C'est en hiver mon anniversaire ? Je voudrais un poney pour mon anniversaire, et aussi un collier pour mon anniversaire. Je voudrais un poulet pour mon anniversaire. C'est quand mon anniversaire ?

 

 

 

 

 

 

 


L’anniversaire d’Edmond 
Astrid Desbordes, ill. Marc Boutavant, éd. Nathan, 2016 

Edmond est toute excité aujourd’hui car c’est son anniversaire. Mais Polka, Édouard, Georges, bref, tous ses amis semblent l’avoir oublié…

 

 

 

 

 

 

 

 


La fête d'anniversaire  
Thé Tjong-Khing, éd. Casterman, 2016 

Cet après-midi, tous les animaux préparent un grand goûter d'anniversaire. 
Mais rien ne se passe comme prévu : le gâteau finit par terre, les enfants ne tiennent pas en place et surtout... le collier de madame Cochon a disparu ! 
Qui est donc le voleur ?

 

 

 

 

 

 

 



Tommy, L'anniversaire 
Susan Rotraut Berner, éd. La Joie de Lire, 2015

C’est l’anniversaire de Tommy. Comme chaque année une petite fête est organisée à la maison. Toute la famille est invitée. Grand-mère arrive la première avec une drôle de planche en cadeau. Les cousins apportent deux roues et la cousine un bout de bois bleu et un autre rouge. Mais que va faire Tommy avec tout cela ? Et où est passée maman ? Le lapin Tommy n’est pas au bout de ses surprises.


 

 

 

 

 

 


Bob et Marley, le cadeau
Frédéric Marais, ill. Thierry Dedieu, éd. Seuil Jeunesse, 2015 

Pour faire plaisir à son ami, Marley décide de lui offrir un tabouret, "le cadeau rêvé des petits". Bob n'aime pas qu'on lui fasse remarquer sa petite taille mais il faut reconnaître que ce tabouret serait bien pratique pour cueillir la belle pomme qu'il a repéré sur une branche un peu trop haute... 
Après tout, Marley est endormi. Le petit ours ne pourrait-il pas se servir discrètement du tabouret ?

 

 

 

 

 

 


Emilie fête son anniversaire
Domitille de Pressensé, éd. Casterman, 2015 

Quel grand jour : Émilie a quatre ans ! Et, pour fêter comme il se doit son anniversaire, elle a invité ses cousins ! Tout le monde applaudit lorsqu’Émilie souffle les bougies, et c’est enfin le moment d’ouvrir les cadeaux ! Chaque invité a préparé lui-même un présent et Émilie est ravie ! Pour marquer sa gratitude, elle tient à assurer elle-même, comme une grande, la distribution des parts du gâteau découpé par Maman. Mais c’est très difficile de bien viser pour mettre chaque part dans la bonne assiette… 
 

 

 

 

 

 


La fête de Billy
Catharina Valckx, éd. L'école des Loisirs, 2014 

C’est l’anniversaire de Billy aujourd’hui ! Ce qui lui ferait plaisir ? Des noisettes bien grillées, et un bal costumé. Les noisettes, son papa s’en charge. Mais l’organisation de la fête incombe à Billy. Le voilà parti pour inviter ses amis : Jean-Claude le ver de terre, qui vient d’avoir un tout petit frère, Didier ! Et Josette la souris ! Et le bison ! Hélas, Jack le vautour menace de gâcher la fête par sa mauvaise humeur et ses menaces ! À moins que Billy ne trouve une idée géniale pour l’amadouer…

 

 

 

 

 


C'est quand le goûter ?
Benoît Charlat, éd. L’école des loisirs, 2014 

Pour l’anniversaire de Dodo, le réfrigérateur est rempli de gâteaux ! Youpi ! Mais il faut attendre les amis pour les manger, n’est-ce pas, Dodo ? Un drôle de livre à flaps pour attendre le goûter.

 

 

 

 

 

 

 

 


Émile fait la fête
Vincent Cuvellier, ill. Ronan Badel, éd. Gallimard Jeunesse, 2012 

Émile veut faire la fête. C'est comme ça et pas autrement! Émile a décidé : il veut fêter son anniversaire, même si ce n'est pas du tout la date. Sa maman va acheter des bonbons, des trucs à boire qui piquent et demande qui Émile veut inviter. Émile veut faire la fête, mais Émile ne veut pas d'invités.

 

 

 

 

 

 


Joyeux anniversaire !
Chihiro Nakagawa, ill. Junji Koyose, trad. Alain Serres, éd. Rue du Monde, 201

Un petit garçon va fêter son anniversaire ; sa maman commande un gâteau. A qui ? Pas ou boulanger, mais à une équipe de petits ouvriers hyper-organisés. Bottes au pied et casque sur le crâne, dotés d'engins de chantier perfectionnés, ils s'activent dans la joie et la bonne humeur. Le gâteau se fabrique comme un immeuble : déplacements en convois exceptionnels, assemblages à la pelleteuse, mélanges aux fouets géants, nacelle élévatrice pour voir le mélange dans le bol, déversement dans le moule avec une pompe à béton... C'est géant !

 

 

 

 

 


L'anniversaire de Mr Guillaume 
Anaïs Vaugelade, éd. L’école des loisirs, 1994

Comme aujourd'hui c'est son anniversaire, Monsieur Guillaume a décidé de déjeuner au restaurant. La petite poule, le rat, le chat et le cochon d'hiver décident de l'accompagner... le loup aussi !

 

 

 

 

 

 —
POUR LES PLUS GRAND·E·S




Le jour où j'ai grandi 
Madeline Roth, ill. Lucille Michieli, éd. L'étagère du bas, 2022 

Louve se réveille un matin avec le sentiment qu’il est temps pour elle de grandir. Elle se rend dans la forêt et, entourée de cette nature qu'elle connait par cœur, elle réfléchit. Qui est-elle vraiment, qui souhaite-t-elle devenir ? Elle pense à sa famille et à son père qui n'est plus là, à tout ce qu'elle voudrait leur dire. Au pied de son arbre favori, elle écrit trois lettres dans lesquelles elle laisse tout ce qui pourrait l'empêcher d'avancer...


 

 

 

 

 

 


Monsieur Firmin dans le désert 
Quentin Blake, trad. Catherine Gibert, éd. Gallimard Jeunesse, 2022 

Pour se rendre à la fête d'anniversaire que sa famille organise pour ses 90 ans, M. Firmin doit traverser un désert rempli de créatures terrifiantes. Avec son ombrelle, sa canne et son sac à dos, le voilà parti, prêt à faire face au danger...

 

 

 

 

 

 

 


Le meilleur des anniversaires
Maggie Hutchings, ill. Felicita Sala, trad. Géraldine Chognard, éd. Cambourakis, 2022 

C’est la fête ! Si les ballons, les gros gâteaux à la crème, les paquets-cadeaux ou les piñatas font partie des ingrédients d’un anniversaire réussi, un petit cafard, tout aussi gentil et enthousiaste soit-il, n’est, quant à lui, pas forcément le bienvenu…

 

 

 

 

 

 


Les canards sauvages 
Adèle Jolivard, éd. Fourmis rouges, 2022 

Les canards sauvages vivent dans la ville mais un peu à l’écart. Tous ensemble, à l’intérieur d’un grand arbre creux, où ils bénéficient de tout le confort : salle de bain, cuisine, bibliothèque et même un piano ! Aujourd’hui est un jour spécial puisqu’ils préparent une grande fête.

 

 

 

 

 

 

 


Extraordinaire 
Florian Pigé, éd. Sarbacane, 2021 

Quand sa maman invite le petit héros de cette histoire à souffler ses dix bougies, elle l’engage à faire un voeu vraiment extraordinaire : 10 ans est un âge très spécial ! Alors il ferme les yeux et il n’y va pas avec le dos de la cuillère. Sauf que, lorsqu’il se réveille le lendemain… Des dinosaures ! Partout dans le jardin !

 

 

 

 

 

 

 


La soupe magique 
Katerina Gorelik, trad. Vincent Etienne, éd. Seuil Jeunesse, 2021 

Dans une petite maison, vit la famille Chat. Les petits chatons adorent la soupe de leur maman Chat qui, parait-il, est magique ! Pour l’anniversaire de leur mamie, ils décident de lui en apporter une grande marmite. Et les voilà partis dans la forêt. 
En chemin, ils rencontrent de nombreux animaux, qui auraient bien besoin de goûter un peu de soupe. Mais que restera-t-il, à la fin du voyage, du cadeau pour Mamie Chat ?

 

 

 

 

 


Un trésor d’anniversaire 
Karen Hottois, ill. Chloé Mallard, éd. Seuil jeunesse, 2021 

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire d’Elmo, mais il n’aime pas trop attirer l’attention. Et puis tout le monde a sûrement oublié. Alors il décide de partir se promener seul pour profiter de cette belle journée. La nature a déposé sur son chemin mille-et-un petits cadeaux : un joli caillou, un coucher de soleil flamboyant, une rêverie au bord de l’eau.

 

 

 

 

 

 


Le château
Emma Adbåge, éd. Cambourakis, 2021 

C’est l’anniversaire de Fred aujourd’hui et maman et moi on est invités. On lui a choisi un cadeau, c’est un château rouge exactement comme celui que j’ai à la maison. Sauf que le mien, il est vert. En fait, plus je regarde celui de Fred plus je me pose des questions. Est-ce qu’il ne serait pas beaucoup mieux que le mien ?

 

 

 

 

 

 

 

 


Le ballon d'Achille 
Marie Dorléans, éd. Sarbacane, 2020 

C’est l’anniversaire de Rosalie : avec ses invités, elle gonfle des ballons pour décorer le jardin. Achille bombe le torse, souffle de toutes ses forces mais… rien à faire. Sous les ricanements des autres enfants, le ballon retombe, comme un ver de terre. Timide mais tenace, Achille retente le coup dans son coin : soudain, son ballon grossit, grossit… et le garçonnet décolle, jusqu’à ne plus voir le jardin de Rosalie !...

 

 

 

 

 

 


Pikkeli Mimou 
Anne Brouillard, éd. Pastel, 2020 

La première neige de l’hiver arrive avec l’anniversaire de Pikkeli Mimou, l’ami de Killiok. Il décide de lui rendre visite. La terre entière parait figée dans la neige et le froid. Killiok emporte son sac de couchage et des provisions (en plus du gâteau et du cadeau de Pikkeli Mimou.) « Heureusement, la neige est là, dit Killiok. Elle m’éclaire un peu. Je ne sais vraiment plus où je suis. » Quand soudain, il reconnaît la forêt. « Bon anniversaire Pikkeli Mimou ! » 

 

 

 

 

 

 


L’anniversaire 
Pierre Mornet, éd. L’Etagère du bas, 2020 

Retomber en enfance... se souvenir d’un fait précis et d’une rencontre marquante ! Que peut-on rêver de mieux que de rencontrer sa future meilleure amie le jour de son anniversaire ? « C’est l’amie dont je rêvais, je suis l’amie qu’elle attendait. » Cependant, cette belle rencontre a un prix très élevé... les petites filles ne pourront pas se revoir sauf avec l’accord de la Reine de la nuit. Que décidera cette dernière ? 

 

 

 

 

 


Séraphine : l’anniversaire
Albertine, éd. La Joie de Lire, 2020 

Le plus beau jour de l’année est arrivé pour Séraphine. Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de la petite fille. Dans sa grande maison, Séraphine s’éveille avec les monstres qui lui tiennent lieu de camardes de chambre. Toute contente, elle s’affaire à préparer la fête et son gâteau d’anniversaire. Plus tard, une ribambelle d’invités tous plus farfelus les uns que les autres se pressent pour venir partager avec elle cette belle après-midi.

 

 

 

 

 


Renard et Lapine. L’anniversaire de Hibou 
Sylvia Vanden Heede & Thé Tjong-Khing, éd. L’Agrume, 2020 

Les aventures joyeuses et insolites de trois amis de la forêt : Renard, joueur et gourmand, sa meilleure amie Lapine, douce et responsable, et leur voisin Hibou, sensible et rêveur. Face aux petits tracas du quotidien, ils peuvent compter les uns sur les autres, mais ce qu’ils aiment par-dessus tout, c’est s’amuser !

 

 

 

 

 

 



Le fabuleux désastre d'Harold Snipperpott
Beatrice Alemagna, éd. Albin Michel Jeunesse, 2018  

Harold est un petit garçon mélancolique. On le comprend : ses parents ne lui font jamais de câlin, jamais de bisou… et à bientôt sept ans, il n’a encore jamais connu de fête d’anniversaire ! Alors, le grand jour approchant, Harold a vraiment le moral en flaque, et ses parents doivent faire appel à Ponzio, le fameux « résolveur de problèmes ». Comme par miracle, le matin de ses sept ans, Harold découvre sur le pas de sa porte tout une ménagerie en file indienne, allant jusqu’au bout de la rue ! Ces drôles d’invités surprises s’introduisent chez le jeune garçon et lui montrent comment on fait la fête.

 

 

 

 

 


Pour Andrée
Sophie Vissière chez hélium, 2018

L’ourse Andrée est confortablement installée dans son fauteuil lorsqu’elle voit atterrir un avion en papier par la fenêtre du salon, avec un mystérieux message : Pour Andrée. Rendez-vous au parc, samedi à 15 heures. Ce samedi-là, tôt le matin, le singe Marcel passe chercher un à un ses amis. Les heures s’égrènent. De maison en maison, de magasin en magasin, de personnage en personnage, le récit se construit et les amis s’activent pour préparer une fête pour Andrée !

 

 

 

 

 

 


Sophie et le cor des Alpes 
Hans Traxler, éd. La Joie de Lire, 2016

Sophie grandit dans une famille de musiciens. Tout le monde y joue de la flûte. Comme elle est la plus petite, elle doit jouer avec la plus petite flûte, ça va de soi. Elle trouve ça nul. Pourtant Sophie est incroyablement talentueuse ! À quatre ans, elle interprète même une sonate qu’elle a retenue à l’oreille. Mais personne ne la prend au sérieux. Quand Sophie découvre, alors qu’elle est en vacances à la montagne, une flûte géante, le cor des Alpes, elle n’a plus qu’une envie : apprendre à en jouer. Mais pour cela, il faut beaucoup de souffle…

 

 

 

 

 


Le pire anniversaire de ma vie 
Benjamin Chaud, éd. hélium, 2016 

« Les anniversaires, c’est ce que je préfère dans la vie. En premier le mien, en deuxième celui des autres. Aujourd’hui je suis invité l’anniversaire de Julie. Je vais y aller avec Chaussette, mon lapin bélier. Et je sens qu’on va drôlement bien s’amuser. » Mais comment réagira notre jeune héros, quand il se rendra compte qu’en dehors de Chaussette et lui, personne n’est déguisé ?… Comment se déroulera la fête ? Et Julie, la reine de l’anniversaire, sera-t-elle sensible à la maladresse de notre narrateur ?… La douce fantaisie de Benjamin Chaud pour illustrer les sentiments des petits lecteurs. Un album touchant et drôle qui nous prouve qu’on n’est jamais plus apprécié qu’en étant soi-même, et que le plus bel endroit pour faire la fête est celui où on est à deux !

 

 

 

 


De la tarte au citron, du thé et des étoiles 
Fanny Ducassé chez Thierry Magnier, 2015 

Mustella passe tout son temps dans son bain à lire son grand livre d’histoires à dormir debout, quand elle ne joue pas au badminton avec sa voisine Chérie-Coco… Son personnage préféré ? Un petit magicien au chapeau pointu, qui chevauche des météorites étincelantes. Un jour, malice ou magie, le voilà qui déboule dans son jardin alors qu’elle est en pleine partie. Et Mustella se lance à sa poursuite, accompagnée de son chien Montagne. Pour la toute première fois, elle s’éloigne, tourne au coin de la rue et découvre, ô surprise ! que le monde ne s’arrête pas là.

 

 

 

 

 


Heureusement !
Rémy Charlip, éd. MeMo, 2011 

Un jour, Ned est invité à un anniversaire. Malheureusement, cet anniversaire a lieu à 1000 km de là. Heureusement, un ami prête un avion à Néd. Malheureusement, le moteur explose. Heureusement il y a un parachute dans l’avion mais malheureusement ce parachute est troué…


 

 

 

 

 

 

 


Blaise et le château d'Anne Hiversère
Claude Ponti, éd. L’école des Loisirs, 2004 

Aujourd'hui, ce n'est pas un jour comme les autres. C'est la fête d'Anne Hiversère. Les poussins vont lui construire un grand château. Pour cela, ils vont aller chercher du chocolat dans leur mine de chocolat. Il leur faudra aussi du sucre et de la farine. Et pour avoir du lait, ils iront traire la très très grande vache. Ensuite, ils inviteront des centaines d'amis. Presque tous les personnages de tous les livres et de toutes les histoires qu'ils connaissent. Quand le château sera prêt, ils entreront à l'intérieur et ils le mangeront. Avec tous leurs amis et avec Anne Hiversère. Ce sera une grande et belle fête. Tout va très bien se passer. C'est Blaise, le poussin masqué, qui s'occupe de tout. 

 

 

 

 


Monsieur le lièvre voulez-vous m'aider ?
Maurice Sendak, éd. L’école des loisirs, 1970 

Une petite fille demande conseil à son ami le lièvre. Elle souhaite faire à sa maman le plus beau cadeau du monde. Une conversation poétique et délicate.

 
 

vendredi 6 mai 2022

Entretien avec Thomas Lavachery - « Dans toutes mes histoires ou presque, il y a un avant auquel le narrateur fait référence. ».

 

En 2021, Thomas Lavachery publiait 3 nouveaux titres aux éditions L'école des loisirs : Un zoo à soi, Tor et le cow-boy et bien sûr, Lilly sous la mer, Prix Sorcières 2022. Une année prolifique qui avait suscité la curiosité d''une Sorcières belge, Aline Pornel, libraire au Rat Conteur à Bruxelles. L'auteur-illustrateur avait évoqué ses liens avec le temps et l'histoire, et révélé quelques-uns de ses projets pour 2022.

— Entretien publié dans Citrouille 88 (avril 2021).

 

 

Avant toute chose, Thomas, comment allez-vous ? Car si l’écriture est un travail solitaire, vous êtes aussi proche de vos lecteurs, et la crise sanitaire que nous traversons ne favorise pas les rencontres...
Personnellement, je vais bien, même si les voyages et les rencontres me manquent. Cependant, j’ai pu mettre les bouchées doubles et terminer deux romans, dont un que je n’aurais probablement pas écrit sans les circonstances actuelles. Je n’ai donc pas à me plaindre - surtout par rapport à ceux qui souffrent de l’isolement ou de la précarité. Cela dit, j’en ai marre comme tout le monde ! Lors du premier confinement, on se disait - à juste titre - qu’il y avait beaucoup à apprendre de cette existence différente. On retrouvait des joies oubliées, on avait cessé de courir et, ma foi, cela faisait réfléchir. Le deuxième confinement n’a plus grand chose d’une expérience formatrice : il se réduit à une satanée épreuve.




Outre les trois ouvrages qui paraissent cette année, vous avez la chance d’être le sujet d’un des livrets Mon écrivain préféré* de L’école des loisirs, je suppose que vous êtes un peu fier ?
Très fier, et aussi très heureux du résultat. Sylvie Dodeller a écrit un joli texte, sensible et enlevé. Quant à l’objet, il est superbe - un petit bijou qui doit beaucoup à la mise en page de Laure Chapuis.




Dans Un zoo à soi, une phrase m’a frappée : « Un grand nigaud sentimental, je le suis et je le resterai. » Alors bien sûr, vos romans sont toujours pleins de tendresse, mais vous n’hésitez pourtant pas à malmener vos personnages ! N’est-ce pas paradoxal ?

La vie est faite de contrastes que le romancier s’applique à amplifier, à exagérer. Changements de rythme, d’ambiance, de climat psychologique... rires et pleurs, danger soudain et calme précaire : c’est l’effet montagnes russes, cher à Dumas, qui est l’un de mes maîtres.


Un zoo à soi s’arrête à l’aube de vos 50 ans, était-ce pour vous un écrit de passage ? Verrons-nous un jour un tome 2 ?
Ce texte est autobiographique par la bande : le sujet principal, ce sont les animaux, ceux que nous avons élevés avec mes parents et ma sœur. Étant d’un naturel pudique, il faudrait que je trouve une idée du même ordre pour relater les années d’après, un écran derrière lequel me cacher, voyez...


La question de la rencontre avec l’autre, de l’accueil de l’étranger, de l’adoption, de la curiosité envers ce qui est différent, est centrale dans votre travail. Pourquoi ?
J’ai une petite sœur adoptive, originaire de Corée, cela a dû jouer. Mes études d’Histoire de l’art m’ont par ailleurs ouvert les yeux sur les sociétés traditionnelles. J’avais mon grand-père a été l’un des fondateurs. Les cours d’anthropologie m’ont passionné, j’ai dévoré les vieux récits de voyage, les études ethnologiques... Lorsqu’on découvre la diversité des sociétés, quand on réalise à quel point l’homme pense et vit autrement ailleurs, c’est une expérience vertigineuse. On tombe des nues, véritablement, et la curiosité pour les Dogons, les Maoris, les Bororos, les Mongols, les Inuits... ne se dément plus jamais. Ensuite, comme écrivain d’imagination, je me suis plu à créer des peuples et à décrire leurs relations, amicales ou violentes.



© Lily sous la mer, Thomas Lavachery, éd. L'école des loisirs   


Dans votre travail, je perçois aussi une importance apportée au temps. Le temps qui passe, brasse les souvenirs, mais qui est aussi un moteur pour vos personnages. Est-ce conscient ?

Oui et non... Mon père, né en 1911, avait trente ans de plus que ma mère. Mes grands-parents maternels appartenaient à la même génération que lui. Ces trois personnes merveilleuses me racontaient leurs anecdotes d’un passé révolu qui m’intéressait beaucoup. Par ailleurs, j’ai énormément travaillé sur mon grand-père paternel, Henri Lavachery, historien de l’art et archéologue qui a fait partie d’une expédition à l’île de Pâques en 1934. J’ai étudié son passé, mais aussi celui des Pascuans, les indigènes de l’île, dont le destin tragique m’a hanté pendant des années. Tout cela a fait que le temps, qu’il soit historique ou familial, est pour moi une donnée essentielle. Dans toutes mes histoires ou presque, il y a un avant auquel le narrateur fait référence. L’oubli, la perte des traditions, mais aussi l’influence positive des ancêtres, les souvenirs qui inspirent - tout cela est très présent dans mes récits.


Je pense vous l’avoir déjà dit, mais j’adooore vos dessins. Aurons-nous un jour, la chance de voir une expo de vos originaux ?
Il y en a une qui tourne en ce moment, consacrée aux dessous de Bjorn le Morphir : cartes, plans, fiches, croquis et dessins divers... Sinon j’étais en contact avec le Rouge-Cloître pour l’organisation d’une grande exposition d’originaux, mais le projet a été arrêté dans son élan en raison des circonstances.



Si 2021 est une « année Lavachery », que préparez-vous pour 2022 - vos fans sont déjà impatients ?
J’ai terminé il y a peu une robinsonnade, un vieux rêve accompli dans une grande fièvre créatrice. Le roman s’intitulera Henri dans l’île. L’histoire se situe dans un archipel hostile du Pacifique Sud, aux alentours de 1880. J’ai aussi écrit un roman destiné au public adulte, mon premier du genre, mais je n’ai pas encore trouvé l’éditeur. Enfin, j’ai entamé la rédaction d’un livre sur l’artisanat du roman, texte inspiré des cours d’écriture que je donne à l’Université de Lille depuis 2011. J’ai obtenu une bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles afin de réaliser ce travail de longue haleine qui me conduit à examiner la fiction au lieu de la produire. Passionnant !




* Le livret Mon écrivain préféré consacré à Thomas Lavachery est disponible chez votre libraire et en pdf sur le site de L’école des loisirs.

 

 

Entretien avec Crusciform - Il était une forme, un album farfelu et universel



Il était une forme est évidemment un des albums incontournables de cette fin d'année (2021), Cruschiform nous livre les clés de la construction de ce fantastique livre hors-normes, composé en duo avec Gazhole et avec le soutien inconditionnel de Maison Georges

— Propos recueillis par Nathalie Mysliwiec, librairie Le Préau à Metz, entretien publié dans Citrouille 90 (décembre 2021).


Comment vous est venue l'idée de revisiter le thème et la forme du conte ?
L’histoire a commencé à s'écrire au creux des pages du magazine Georges, sous la forme d’épisodes reposant sur des gags visuels avec des personnages géométriques. Autour d’une première proposition très libre mais un brin macabre, nous avons ensuite convenu, avec Gazhole à l’écriture et Anne-Bénédicte Schwebel, l’éditrice de Maison Georges, de puiser dans l’univers des contes de fées. Cela nous permettait plus d’accessibilité et d’universalité, tout en déployant nos idées farfelues. Après ces épisodes et des ateliers d'écriture qui ont confirmé l’intérêt et l’appropriation immédiate des plus jeunes, les éditrices nous ont encouragé·e·s à poursuivre le projet à travers un album plus ambitieux, un défi que seule Maison Georges semblait prête à relever.


Combien de temps avez-vous mis pour développer ce projet ? Avez-vous rencontré des obstacles ?
Nous avons pu obtenir une aide du CNL*, nous avions ensuite deux ans pour le réaliser. La crise sanitaire et les confinements ont ralenti notre travail, au total, nous avons finalement travaillé trois ans à la création de l'album, et quatre années ont été nécessaires avant que l’album ne sorte. Maison Georges nous a toujours soutenu·e·s, nous a fait confiance et nous a laissé une grande autonomie.On peut qualifier votre duo créatif de complémentaire...La force de notre duo, c'est la rigueur graphique et esthétique d'un côté, et l'humour et le sens de l'absurde, de l'autre. Nous avons une très bonne alchimie dans laquelle se mêle la force conceptuelle à l’autodérision. L'idée étant de rendre un album exigeant, mais qui ne soit pas ennuyeux et dans lequel on puisse rire et s'autoriser une grande liberté de ton.


On constate une adéquation totale entre le texte et l'image - ce qui n'est pas toujours le cas dans tous les albums - à quoi attribuez-vous cette réussite et ce parfait équilibre entre les deux ?
C'était un jeu permanent de ping-pong entre nous deux, l'histoire s'est construite à deux, l'un alimentait l'autre. Nous avons la chance de pouvoir travailler étroitement ensemble et notre complicité enrichit notre créativité.Il était une forme contient différents niveaux de lecture, il s'adresse évidemment aux enfants, mais peut également plaire par de nombreux aspects aux adultes. Est-ce une volonté de votre part ?Nous voulions que cet album parle aux enfants bien sûr, mais aussi aux adultes qui percevront différemment certains traits d'humour. Nous pensons qu'il n'y a pas d'âge pour s'étonner et s'émerveiller.C'est donc un album qui, je pense, mérite plusieurs lectures tant il fourmille d'idées !


Il devait être encore plus dense au départ ?
Effectivement, à l'origine, le projet était encore plus ambitieux. Il devait compter quatre histoires, comporter beaucoup plus de pages... Nous avons dû nous limiter pour pouvoir toucher le jeune public et conserver un certain sens du rythme.




À propos des différentes références, on relève de nombreux clins d'œil au cours de la lecture de l'album. Quels sont-ils ?
Nous nous sommes inspiré·e·s des premières bandes dessinées - Mickey, Bécassine... - car on souhaitait un système de narration posé. De même, l'insertion des cartouches noirs fait référence au cinéma muet - Charlie Chaplin, Méliès... On retrouve également notre intérêt pour les formes élémentaires et les couleurs primaires.


L’album tient sa force dans sa capacité à déjouer tous les codes et finit par délivrer un message très fort de liberté et de droit à la différence qui s'exprime tant par le fond que par la forme. Est-ce votre volonté de départ ?
L'idée de déjouer les stéréotypes est venue naturellement, la morale de fin s'est révélée à nous sans qu'on l'ait vraiment décidé. Nous ne voulions pas écrire un conte moralisateur et créer un album à message, nos idées se sont exprimées d'elles-mêmes et le principe originel de l'album est de sortir d'un carcan défini - par d'autres.


Pour terminer, parlons du magnifique objet qu’est ce livre. Comment avez-vous pensé la maquette, défini la couverture ?
La couverture a beaucoup changé au cours des essais, elle ne s’est pas imposée d’elle-même. Il nous fallait rendre compte de la richesse et de l’originalité de l’univers du livre sans être trop élitiste. Maison Georges nous a accompagné·e·s dans nos envies de bel objet empruntant aux reliures traditionnelles - avec dos toilé, gaufrage à chaud, papier marbré... - et nous sommes très heureux de cette collaboration !




jeudi 28 avril 2022

Le nouveau Citrouille spécial Prix Sorcières 2022 est en librairie ! Présentation et sommaire

 


« À l’heure où l’on doit pousser encore un peu nos capacités de résilience, à l’heure où nous questionnons nos capacités d’accueil de l’autre – quel qu’il soit – les Prix Sorcières apparaissent comme autant de motifs de réjouissance, une trêve un peu maigre sans doute, mais une trêve tout de même, et c’est tant mieux ! »
— Vanessa Sauvage (extrait de l'édito)

 

Le nouveau Citrouille est arrivé dans votre librairie Sorcières, et, avec lui, la fraîcheur et du baume de la littérature jeunesse.

 
La couverture : pour l'affiche des Prix Sorcières 2022, Mathias Friman a convoqué des silhouettes de son célèbre bestiaire. De la page 4 à la page 15, solaires, atypiques, surprenants, lauréats et nominés sont réunis, chroniqués par les libraires Sorcières et les bibliothécaires de l'ABF. Page 17,  les rencontres : une maison d'édition jeunesse accessible, un duo, une artiste japonaise, une chercheuse, un faiseur d'images, une autrice engagée en citoyenneté, ponctuées de coups de cœur d'éditeur (Tomoko Ohmura, Sara del Giudice, Davide Cali, Emilie Chazerand). Pages 38 à 41, un nouveau rendez-vous : Dans la marmite. Le concept : S'en va ? Arrive ? Déménage ? Agrandit ?, ça bouge chez les librairies Sorcières ! Nous racontons les arrivées, les départs, les nouvelles librairies, la vie quoi ! A partir de la page 42,  les 51 coups de coeur des libraires, repérés dans les parutions de ces derniers mois, des pages inspirantes et foisonnantes. Et avant de fermer ce numéro réjouissant, nous retrouvons celui qui nous accueille à la une... Mathias Friman, quelques secrets et sa couleur préférée :  « le blanc, car c'est un espace qui attend d'être rempli ».

 

 DÉCOUVREZ QUELQUES PAGES...



 Sommaire 


• PRIX SORCIÈRES 2022
Les lauréats et les nominés



• RENCONTRES
Édition accessible - Mes Mains en Or, par la librairie Chantepages
En duo - Alice Bossut & Marco Chamorro, par la librairie La Courte Echelle
Coup de cœur de l'éditeur - Davide Cali chez Sarbacane, par la librairie Pages d'Encre
Traduire - Aude Pasquier, par la librairie Lucioles
Coup de cœur de l'éditeur - Tomoko Ohmura, à L'école des loisirs
Une artiste - Relire Komako Sakaï, par la librairie Le Préau
Coup de cœur de l'éditeur - Derrière le rideau, chez Dargaud
Chercher - Sophie Van Der Linden, par la librairie Tire-Lire
Coup de cœur de l'éditeur - Papa Partout, d'Emilie Chazerand, chez L'Élan vert, par la librairie Le Préau
Dessiner - Fred Sochard, par la librairie La Luciole
Citoyenneté - Sophie Bordet-Pétillon, par la librairie La Courte Echelle
Citoyenneté - Biblio pour citoyen·ne·s d'aujourd'hui, par la librairie La Courte Echelle

• DANS LA MARMITE / Ça bouge chez les Sorcières !
Les Enfants Terribles, Nantes
Le Bateau Livre, Montauban
Crocolivre, Enghien-les-Bains
La Mandragore, Chalon-sur-Saône



• DANS LES VITRINES
51 chroniques des Librairies Sorcières



• DERRIÈRE LA COUVERTURE
Mathias Friman



vendredi 8 avril 2022

Prix Sorcières 2022 : qui sont les lauréats récompensés par l'ABF et l'ALSJ ?

 


L'Association des Bibliothécaires de France et l'Association des Librairies Spécialisées Jeunesse sont heureuses de vous annoncer les 6 lauréats des Prix Sorcières 2022 :

Prix Sorcières Carrément Beau mini
LA NUIT DE LA FÊTE FORAINE, de
Gideon Sterer, illustrations Mariachiara Di Giorgio, aux 
éditions Les fourmis rouges

 

Prix Sorcières Carrément Beau maxi
LE PLUS BEL ÉTÉ DU MONDE, de Delphine Perret, aux é
ditions Les fourmis rouges

 

Prix Sorcières Carrément Passionnant mini
LILLY SOUS LA MER, de Thomas
Lavachery, aux éditions Pastel L’école des loisirs

 

Prix Sorcières Carrément Passionnant maxi
D’OR ET D’OREILLERS, de Flore
Vesco, aux éditions L’école des loisirs

 


Prix Sorcières Carrément Sorcières fiction
IL ÉTAIT UNE FORME, de
Gazhole & Cruschiform, aux éditions Maison Georges



Prix Sorcières Carrément Sorcières non fiction

YAHHO JAPON !, Éva
Offredo, aux éditions Maison Georges


Bravo et merci à
Gideon Sterer, Mariachiara Di Giorgio, Delphine Perret, Thomas Lavachery, Flore Vesco, Gazhole, Cruschiform, Éva Offredo pour ces merveilles de littérature jeunesse et aux maisons d'édition qui les ont accompagné·e·s !

Merci à Mathias Friman pour sa jolie affiche réalisée spécialement pour ces Prix Sorcières.



⭐  PRIX SORCIÈRES 2022 • LES LAURÉATS



Catégorie Carrément beau mini 

LA NUIT
DE LA FÊTE FORAINE

Gideon Sterer, illustrations Mariachiara Di Giorgio

Éditions Les fourmis rouges 

 

Un livre sans texte, dont le format à l’italienne favorise une immersion joyeuse dans la fête foraine.  

« Quand l’Homme dort, les animaux dansent. » Alors que les derniers humains rentrent chez eux, le gardien du parc éteint tout pour la nuit. Les animaux, tapis dans la forêt depuis des heures, attendent leur tour. Deux intrépides ratons laveurs trouvent un passage et rallument toutes les lumières : que la fête commence ! De magnifiques jeux d’ombres et de lumières accentuent le côté féerique et cinématographique des scènes, et les étranges visiteurs de la nuit prennent vie sous nos yeux. La musique des autos tamponneuses, le brouhaha des jeux, les cris des manèges, parviennent à nos oreilles : on y est ! 





Catégorie Carrément beau maxi


LE PLUS BEL ÉTÉ
DU MONDE

Delphine Perret
Éditions Les fourmis rouges 

« Tu es prêt ? ». Le plus bel été du monde peut commencer : le trajet en voiture, l’arrivée de nuit dans la maison qui sent bon le début des vacances, c’est parti pour les balades, les paysages, les découvertes, les constructions, les petits trésors… Mère et fils, complices, partagent ensemble des moments fugaces, drôles ou tendres, d’une infinie simplicité.
Delphine Perret accorde une belle place au temps qui s’étire, à tous les temps : du soleil à la pluie, le temps d’observer la nature, d’apprendre à faire ses lacets, de grandir. Cet album raconte ni plus ni moins toutes ces saisons qu’il faudra à un enfant pour s’inscrire dans le monde et y trouver sa place.


 

 



Catégorie Carrément passionnant mini 

 

LILLY SOUS LA MER
Thomas
Lavachery
Éditions Pastel L’école des loisirs
 

 

« C’est un beau jour pour la science ! ». La capitaine Lee Bullitt vient d’inventer « la boule Bullitt », une formidable invention grâce à laquelle la famille Bullitt va pouvoir observer les fonds marins à la recherche d’une trace de vie. Mais elle tarde à trouver la moindre preuve et leur moral est au plus bas. Seule Lilly, la benjamine de la famille, semble apprécier cette aventure et passe ses journées à rêver face au vide abyssal… À rêver, vraiment ? Avec ses aquarelles aux détails rigoureusement scientifiques et ses personnages loufoques, Thomas Lavachery signe un véritable roman d’aventures aux allures de compte-rendu d’expédition scientifique. Un petit bijou d’humour et d’inventivité qui rend hommage à tous les rêveurs silencieux. 

 

 

 


Catégorie Carrément passionnant maxi

 

D’OR ET D’OREILLERS
Flore
Vesco
Éditions L’école des loisirs
 

 

Indécemment riche et affreusement orphelin, le jeune Lord Handerson cherche à se marier. Branle-bas de combat chez toutes les jeunes filles de bonne famille. Mais l’affaire se complique quand les prétendantes échouent mystérieusement les unes après les autres face à l’épreuve qui les attend : passer une nuit au château, sans chaperon, sur un empilement invraisemblable de matelas. Les trois filles de Mrs Warkins et leur servante Sadima se présentent au château en ignorant encore qu’il renferme de bien sombres secrets. Mêlant astucieusement les genres et les récits traditionnels, on reconnaît pêle-mêle La princesse au petit pois, Barbe Bleue, Alice ou Jane Austen… Ce conte résolument contemporain est un éveil à la sensualité et on ressort de cette lecture foudroyé par la beauté de la narration. 

 

 


Catégorie Carrément Sorcières fiction
 


IL ÉTAIT UNE FORME

Gazhole & Cruschiform
Editions Maison Georges
 

 

Bienvenue au château de Pointudroidur où tout n’est que lignes droites et angles pointus, aucune courbe n’est tolérée, tout arrondi est banni. L’héritier du trône n’échappera pas à la règle. Mais le roi et la reine se désolent : aucun de leurs rejetons n’est parfaitement rectiligne ! Une seule solution : raccourcir tout ce petit monde, les faire disparaître afin de ne pas jeter le discrédit sur la maison royale. Mais dans toutes les histoires qui commencent par « Il était une f… », il y a forcément une bonne fée, une héritière futée et un amour sincère qui fera triompher la liberté d’être, au-delà des apparences. Rien dans cet album n’est comme ailleurs. Gazhole et Cruschiform jouent avec les formes et les couleurs et font rimer géométrie avec sociologie. Ils inventent un univers au casting mathématique avec, en toile de fond, un propos poétique et militant. Vous aimez les livres ovnis, vous allez être servis ! 

 

 

 

 

 


Catégorie Carrément Sorcières non fiction


YAHHO JAPON !
Éva
Offredo
Éditions Maison Georges
 

 

Un documentaire qui nous fait voyager du nord au sud du Japon à travers huit portraits de femmes japonaises fascinantes qui pratiquent des métiers étonnants voire inconnus de notre culture : peintre cervoliste ou artificière par exemple. Éva Offredo utilise un code couleur spécifique à chaque personnage pour les différencier et nous signifier que chacune de ces femmes est unique. L’artiste nous offre un voyage original et sensible, un regard un brin féministe qui permettra au lecteur·rice d’ouvrir tout un champ des possibles. Entre le documentaire et le conte, on navigue dans un univers poétique inspirant.



— Chroniques écrites par les bibliothécaires et libraires de la commission Prix Sorcières