lundi 19 août 2013

Les hirondelles, lu par la Librairie Monet


Tout en douceur, avec des mots légers virevoltant dans le vent, cet album sent les embruns et le vent d’été. Deux hommes vivent à quelques mètres l’un de l’autre, mais, chacun étant isolé de par la nature de leurs habitations, ils vivent une solitude qui leur pèse. L’un vit dans les nuages, l’autre sur une île au beau milieu de l’océan, et seule l’hirondelle apporte une présence vivante dans leur vie. Pourtant, ils communiqueront d’une certaine façon, et finiront par se rencontrer. Cette très belle ode à la nature sociale de l’être humain est touchante de lyrisme, tant par le choix des mots que par les illustrations doucement feutrées.


Les hirondelles, Anne-Fleur Drillon, Thibault Prugne, éd. Bilboquet, coll. « Les messagers »