vendredi 13 septembre 2013

Double jeu, lu par la librairie Tire-Lire


Quentin Silber commence une année dans un lycée huppé du centre-ville après avoir été renvoyé de son lycée de banlieue. Il se sent seul dans un milieu où les barrières sociales sont solidement ancrées depuis des générations, mais s’est juré de se tenir à carreau. Un jour, l’effronterie le prend en tenant tête à sa prof de français, « la » Fernandez, coup d’éclat qui aurait pu tourner à la catastrophe. Mais c’est finalement Mme Fernandez qui va guider Quentin en lui proposant le rôle de Tom dans la pièce de Tennessee Williams, La ménagerie de verre. Cette pièce va entrer en résonance avec ce que vit Quentin, et balayer ses réticences. Il va progressivement remettre en cause ses propres préjugés et se familiarise peu à peu avec les codes de ce nouveau milieu… Il se rapproche de ses partenaires de jeu, d’Heathcliff, jeune dandy solitaire, et de Julie, dont le charme ne le laisse pas longtemps indifférent. Mais, de plus en plus absent pour ses proches, Quentin se sent tiraillé entre deux mondes. Ce malaise latent fait écho à la pièce de Tennessee Williams et, entre la vie et les répétitions du spectacle, l’acteur et son personnage, les frontières tendent à s’abolir…

Blondel nous offre encore un très beau roman où l’épanouissement personnel passe par la culture, cette fois-ci il s’agit du théâtre. L’introspection d’un ado avance sans mélodrame. Un délice de lecture à lire d’une traite.


Double jeu
Jean-Philippe Blondel
Roman ado, Actes Sud Junior - 11 €