vendredi 20 septembre 2013

Un week-end de repos absolu, lu par la librairie Chat Perché



Coup de gueule !
Sous couvert d’une fantaisie légère dénonçant la dépendance au travail des cadres supérieurs qui ne peuvent jamais s’arrêter de turbiner et de s’agiter, cet album m’a semblé triste et affligeant. Ainsi la légèreté n’est pas de mise pour nous montrer l’abandon dont est victime le petit garçon qui semble invisible aux yeux de ce couple. De fait, l’album ne décrit pas une famille mais plutôt un couple fusionnel campé d’un bambin qui n’a pas sa place et qui est livré à lui-même.
Certes ses parents sont des hyper-actifs, le livre nous le souligne assez. Mais les auteurs ont manifestement oublié de penser aux âmes sensibles qui liraient cet album et se préoccuperaient du bien-être du petit garçon. L’enfant nous est décrit comme parfaitement autonome, ne sollicitant jamais ses parents, et s’occupant des heures durant seul. Il se suffit à lui-même et sourit à chaque page, sourire qui m’a laissée dubitative, tout comme l’ensemble de l’album, vous l’aurez compris aisément.
Chat Perché

Un week-end de repos absolu
Davide Cali
Illustrations Alexandra Huard
Sarbacane - 15,50 €