jeudi 10 octobre 2013

Il y a un an disparaissait Tosca

Il y a un an disparaissait l'artiste Sylvie Montmoulineix dite «Tosca». Elle avait 54 ans. Nous lui avions consacré un article dans le n°51 de Citrouille, à propos de son album Petit carreau paru chez Chandeigne en 2008, et qui avait également donné lieu à un exposition.



(Photos : Lorraine Pellegrini)

Le voyage d'Azulejo

Petit carreau, ou l’aventure singulière d’un modeste carreau de céramique promis à un riche avenir … Azulejo, petite pierre plate de forme carrée rendu précieux par l’art du céramiste, rencontre le carton dans un détournement poétique voulu par l’artiste. Le livre le présente en héros sympathique racontant le parcours initiatique qui, sur la route des épices, fera de lui le principe fondamental de la céramique ornementale portugaise. Azulejo s’enrichit avec bonheur de tout ce qu’il voit sur mer et sur terre, de villes en paysages, de fêtes en palais, sur tous les lieux d’échanges et de marchandages. Il mémorise, cultive son goût et modifie son aspect au contact des arts, des modes, des héritages et des légendes des pays traversés. Il recueille ses dessins sur son carnet de voyage et crée un bestiaire précieux et fantaisiste qui nourrit son rêve d’une grande œuvre de céramique qu’il réalise de retour chez lui. Archétype et symbole d’un pays et de sa tradition artistique, découpé et peint, Azulejo prend forme sous les yeux du lecteur à travers l’utilisation de diverses techniques : pastel, crayon de couleur, collage. L'ensemble baigne dans la couleur dominante bleu de cobalt, diffuse une grande beauté, et nous plonge dans l’ambiance portugaise en nous donnant l’illusion du voyage. A la fin du livre des activités et des jeux invitent à refaire le périple avec Azulejo. Une belle approche de l’histoire de l’art par la géographie du voyage.

Petit carreau, c'est aussi une exposition autour du livre, qui propose de refaire le voyage du héros de l’histoire et d’aller aussi loin que possible sur la route des épices : 8 sculptures en carton (bateau, lion, oiseaux, harpie, singes, banc de poissons, maisons et maison boîte); 12 bas-reliefs découpés dans du carton brut (ours, lapins, cerf, papillons, sirène, léopard); 10 "caractère et narration" (caractères typographiques en volume associés à une phrase en deux dimensions); des empilements de carreaux de carton en alternance avec des empilements d’azulejos en céramique; 55 croquis et encres sur papier; 28 illustrations originales; des dessins marouflés sur toile… Cette exposition rend accessible à tous les publics les processus de création et de fabrication du livre. Elle « montre une pratique ludique et un peu irrévérencieuse », laissant place à un autre regard sur les valeurs et les codes de l’art. Des fiches pédagogiques pour trois classes d’âge sont rédigées et à disposition des visiteurs et enseignants.

Laurence Tutello, Librairie Le Chat Pitre

« On entre dans une salle à l’éclairage bleuté par un portique haut de 280 cm, fait de carreaux de carton multicolores, qui marque le seuil du parcours. Le regard du visiteur embrasse le voyage inscrit sur un cercle : le cercle du voyage. L’exposition Petit carreau révèle la nature commune de la céramique et du carton. La perception du carreau vernissé et l’état brut de la terre font inversement écho à la sophistication du processus de fabrication du carton et à son aspect brutal. Le travail de l’artiste s’attache à jouer avec le derme et l’épiderme des matériaux. Le livre en cours de fabrication est le support d’un va et vient entre la peau et la chair des matériaux. L’exposition plonge dans un univers de découvertes historiques, oniriques, tactiles et visuelles. » Tosca