vendredi 31 janvier 2014

Gaia Guarino, Prix Premier Album 2013 pour "Louise de New York, la détective"


Autoportrait de Gaia Guarino

Le Prix 1er Album, créé en 2009 par l’Association des Librairies Spécialisées Jeunesse a pour vocation de repérer des talents naissants et de porter à la connaissance du public le travail d'un(e) illustrateur (trice) qui a publié, dans l'année, un premier album jeunesse de création. Pour participer à ce prix, nous avons reçu en 2013, 24 livres de la part de 19 éditeurs.

Et aujourd’hui, l’ALSJ a le plaisir de vous annoncer que c’est Gaia Guarino qui remporte le Prix 1er Album 2013 avec son album : Louise de New York, la détective aux Éditions Courtes et Longues.

Fruit du vote de nos 54 librairies spécialisées jeunesse, Gaia devance Emma Giuliani pour son album Voir le Jour publié aux Grandes Personnes et Nikol, pour Rocky le Petit Rocher chez Gallimard.

La « cérémonie » de remise du prix s’est déroulée lundi dans une ambiance conviviale et chaleureuse !

Affiche du Prix Premier Album 2013

Remise du Prix à la Librairie Le Chat Pitre, Paris 13

Louise de New York, la détective est un album écrit par un français, illustré par une italienne dont l’intrigue nous emmène dans la plus grande ville américaine, New York. Autant dire que l’on voyage avec cet album.

Mais plus que ces nationalités, dont on se fiche un petit peu finalement, c’est plus grâce aux images de Gaia Guarino que l’on va voyager. Comme l’indique le titre, cet album est une énigme. Sous les traits de la vieille Louise se cache en fait une terrible détective, qui pourrait bien être la grand-mère de Sherlock Holmes. Elle a déjà résolu les plus grands mystères de son immeuble : L’écharpe volée de la vieille Suzette, le chien perdu de Monsieur Thomas, même le collier de Madame Madame. Tout a été retrouvé grâce à Louise et à son gros chat. Alors quand tout l’immeuble se retrouve dans le noir, privé d’électricité, l’enquête peut commencer. Et c’est là que tout le talent de la jeune illustratrice Gaia Guarino nous saute au visage. Le trait est précieusement vintage, les personnages caricaturaux, juste comme il faut, les ambiances sont propices à l’intrigue. Gaia Guarino joue avec le style du polar et cela lui convient parfaitement. Les cadrages sont audacieux et assez peu communs dans un album jeunesse. On sent qu’elle a pris beaucoup de plaisir illustrer New-York également. Quelle ville plus que la Big Apple et ses vieux immeubles pouvait mieux convenir à ce genre d’histoire ? On a aimé les motifs qu’elle utilise pour les habits, les tapisseries, ou les sols. On a adoré les plans très «cinématographiques» qu’elle use avec bonheur à travers les pages de cet album.

Bref, on a beaucoup apprécié cet album, qui n’est pas sans nous rappeler le bon temps des vieux films policiers américains et c’est sans aucun doute pour cela et tout son talent que nous sommes fiers de remettre à Gaia Guarino, le 5e prix du Premier Album - L'ALSJ

Louise de New York, la détective
Jean Poderos et Gaia Guarino
Éd. Courtes Et Longues





D'autres videos de Gaia Guarino : sur vimeo, sur youtube


Gaia Guarino