jeudi 30 janvier 2014

Le Prix du Livre Jeunesse de Marseille, avec la librairie la Boîte à Histoires



En tant que librairie et malgré mon jeune âge, je participe depuis 20 ans à cette opération (gloups!) qui a pris au fil des années de plus en plus d’ampleur. Tout pareil pour Gigi à peu de choses près (elle a toujours eu deux ans de moins que moi cette morue). Autant vous dire qu’on est aguerries. Mais pas blasées pour deux sous par contre.
Malgré le temps et l’énergie qu’il nous demande, ce projet nous permet de rencontrer des instits souvent passionnés, de conseiller des bons bouquins et de recevoir les classes partenaires qui une à une défilent dans notre arrière-boutique.
Souvent les enfants ont préparé des questions sur le métier de libraire. Ou pas.
Petit florilège: Tu es mariée ? Combien tu gagnes ? Tu es obligée de tout lire ? Tu te disputes des fois avec ta copine ? On dirait un peu qu’on est dans une
Expo réalisée par l'Ecole Révolution sur l'album Va-t'en guerre de Thierry Dedieu.
Expo réalisée par l’Ecole Révolution sur l’album Va-t’en guerre de Thierry Dedieu.
petite maison chez toi. Tu le connais mon papa ? Pour de vrai franchement t’as du courage d’avoir écrit tout ça ! Moi, le soir ma maman elle veut pas manger des pâtes (???). Je peux aller faire pipi ? T’as déjà volé un livre dans ta librairie ? Je crois que la Fnac c’est un peu plus grand que chez toi. Je peux t’appeler maîtresse, sinon je sais pas comment faire. Quand tu rentres le soir tu dois être dégoutée des livres, en vérité. Ça se peut qu’un client t’énerve et que tu lui dises des gros mots ?
Une fois toutes les questions posées, toutes les curiosités assouvies, les enfants ont la possibilité de « s’approprier un nouvel espace culturel » dixit l’Education Nationale (= mettre le bordel pendant 1/4 d’heure dans la librairie).
On clôture en général la séance par des lectures d’album. Moment un peu suspendu où les enfants, même les plus agités, finissent pas s’assagir et plonger dans l’histoire en ouvrant de grand yeux.
pljmToujours ce même étonnement à constater que la magie des mots opère et que Chien Bleu raconté à tout âge, de la maternelle au collège, laisse les enfants bouche bée.
Cette année nous sommes partenaires de 24 établissements scolaires, des plus petits aux plus grands et nous avons commencé à accueillir les classes en rang serrés. Bientôt viendront les expositions des élèves dans la librairie.
Après une visite de classe une enseignante nous a laissé ce message : « D’autre part, je tenais vraiment à vous dire un grand merci pour votre accueil d’hier qui, comme chaque année, fut un régal pour mes élèves et pour moi aussi; c’est vraiment extrêmement agréable de travailler avec votre librairie qui, mieux que toute autre, a toujours l’art de mêler professionnalisme, bonne humeur et légèreté. Voilà!! C’est dit ».
Je sais que ça ressemble à s’y méprendre à une grosse minute d’auto-satisfaction mais peu importe (je dis ce que je veux d’abord). Ce petit message venant d’une instit qu’on apprécie particulièrement nous a fait un bien fou et nous redonne du cœur à l’ouvrage pour les mois à venir. La magie des mots, encore !