mardi 14 janvier 2014

Norlande, lu par la librairie Rêv'en pages de Limoges


Souvent, la littérature jeunesse croise l’actualité. Avec Norlande, Jérôme Leroy revient sur les attentats de 2011 qui ont laissé comme une profonde cicatrice dans l’histoire de la Norvège. Toute ressemblance avec des personnages existant ou ayant existé serait donc ici tout à fait volontaire. Le vendredi 22 avril 2011, deux actions terroristes parfaitement coordonnées frappent de plein fouet le quartier gouvernemental et le rassemblement des jeunes militants du Parti Travailliste Norvégien sur l’île d’Utøya. Replaçant ces événements tragiques dans le contexte du territoire imaginaire de Norlande, l’auteur nous propose ici une sorte de docu-fiction véritablement fascinant, sur le fond comme sur la forme.
Écrit à la première personne, ce roman noir revient sur le drame, à la façon d'un sordide compte à rebours dans la mémoire de Clara, dont on comprend très vite qu’elle a vécu les événements de l’intérieur. Dans son cahier, où elle s’adresse à sa correspondante et amie française, elle tente de refaire surface et de surmonter son indicible douleur pour livrer enfin sa version des événements, une version dont on pressent qu’elle dissimule un lourd secret, dont il lui faut se débarrasser pour espérer reprendre pied dans l’existence.
Dans ce roman à suspens, captivant et sensible, Jérôme Leroy tisse la toile de sa fiction sur la trame d’une actualité brûlante. Le lecteur, happé par la narration, est également immergé dans le contexte sociologique de la Norvège, un pays dont on pouvait penser qu’il était à l’abri de toutes les vicissitudes engendrées par le monde moderne. Mais la haine et la bêtise des hommes ont ceci en commun de pouvoir germer sous n’importe quel climat, et c’est sans doute là l’avertissement de ce livre qui nous incite à la vigilance, l’immonde ne prenant malheureusement pas de repos.
À partir de 13 ans.
Norlande, Jérôme Leroy, Norlande, Syros, Col. Rat Noir, 2013. Prix éditeur 14,00 €