mardi 11 février 2014

La Poulette et les trois maisonnettes, lu par la librairie La Luciole d'Angers (+ vidéo)


«Hum! ça sent le coq noir par ici!» se dit le loup… «Grand coq noir, ouvre-moi cette porte tout de suite!» Conte revisité où les trois petits cochons sont remplacés par Grand coq noir, Grosse poule grise et Petite poule rousse. Mais qu’à cela ne tienne… Le loup finira bien sûr dans la bassine d’eau chaude (espérer le contraire serait sans compter sur le pouvoir de la fée de la forêt à construire une solide maison en pierre d’un clin d’œil!) Rythme très enlevé pour ce conte où règne l’humour: le loup ne se contente pas de souffler mais pète avec une force remarquable (la maison de bois n’y résistera pas!). Les deux conteuses s’en donnent à cœur joie, et Debora chante le refrain en italien, ce qui ne gâche rien. 

Brigitte Biderre, La Luciole, Angers





La Poulette et les trois maisonnettes
Fabienne Morel, Debora Di gilio, ill. Nathalie Choux
Éd. Syros - 18,90€