mardi 29 avril 2014

Dossier océan, lu par la librairie Rêv'en pages de Limoges


« Je me suis connecté. Google. J’ai tapé 1996. Espelette. Le moteur de recherche a décliné tout un tas de banalités sur le piment, sur l’élevage des pottocks, sur les sentiers touristiques, et d’autres choses encore. J’ai tapé 1996. Hubert Contis. J’ai retenu ma respiration. »

Brune est une adolescente taciturne. Et dès qu’elle en a l’occasion, c’est avec l’océan qu’elle communie, armée d’un appareil photo et d’une poignée de crayons, en quête de l’insaisissable. Mais en ce beau jour de juin, elle n’imagine pas que ce qu’elle va figer sur la pellicule va l’entraîner dans un périlleux voyage à remonter le temps.

Dossier Océan, c’est d’abord un vrai polar avec tous les bons ingrédients d’un roman noir. Un meurtre, obligatoire, et surtout en filigrane, un mystérieux secret de famille qui nous tient presque autant en haleine que l’enquête policière qui sert de colonne vertébrale à l’intrigue. Les deux mystères sont-ils liés ? Il vous faudra évidemment attendre les toutes dernières pages pour que la brume se dissipe enfin et que toutes les pièces du puzzle composé par Claudine Aubrun finissent alors par s’assembler. Et puis, ce roman véritablement haletant a aussi comme un avant goût de lecture estivale qui sent bon la dune et qui nous transporte parmi les paysages d’un Pays Basque sans doute cher à l’auteur. Bref, il est peut-être un peu tôt pour vous conseiller de le glisser dans votre sac de plage, mais avec ou sans soleil, ça se lit d’une traite, à partir de 13 ans.

Cyril M., librairie Rêv'en pages


Dossier océan
Claudine Aubrun,
Rouergue, Col. doado noir, 2014.
Prix éditeur 9,70 €