lundi 24 novembre 2014

70 artistes se mobilisent pour l'égalité femme-homme: En chemin elle rencontre… Lu par la librairie Comptines

 

Au fil des trois volumes de la série En chemin elle rencontre…, ce sont 70 auteur-e-s (scénaristes, illustrateurs –trice, coloristes…) qui se mobilisent pour les droits des femmes, au travers d’une trentaine d’histoires contenues dans une seule image ou plusieurs pages.

Ils - elles mettent leur talent au service d’une cause juste et urgente, et avec quel talent! Charles Masson, Jacques Ferrandez, Florence Cestac, Daphné Colligon…: leur engagement est réel et la -très belle- maquette  leur laisse une large place pour expliquer les raisons qu’ils et elles ont de participer à ce travail collectif et militant proposé et coordonné par Marie Moinard, auteure et éditrice.

A partir d’un premier tome paru en 2009 et consacré aux violences faites aux femmes (par les hommes), les deux volumes suivants s’ouvrent à d’autres questions -sous tendues par la violence qu’exerce un monde où règne la domination masculine- comme l’accès à l’IVG, l’éducation, le travail…

Aux histoires, toutes différentes tant par leur style graphique que leur ton, s’ajoutent des pages remplies d’informations essentielles: rappel de la loi, statistiques et même témoignages comme celui, passionnant de Nicole Abar, championne de France de football, qui appelle les filles à conquérir l’espace que les garçons s’approprient, pour qu’ensemble, filles et garçons soient des «enfants réussis».

C’est dans ce troisième volume qu’on trouve le plus d’espoir et d’humour aussi. Dans le deuxième opus, Noémie, l’héroine de Florence Cestac, avait définitivement perdu tout espoir d’une vie meilleure, elle qui voulait devenir vétérinaire et «est devenue grosse et moche et elle fait des ménages», après avoir subi vexations, moqueries et tyrannie jusqu’au viol.

Dans ce troisième opus, toujours co-édité avec Amnesty International, les petites sportives de Marie Moinard et Anne Rouvin, ont devant elles la possibilité d’un monde plus juste. Non qu’elles soient épargnées par le poids d’une éducation qui leur assigne une manière d’être fille mais parce qu’elles rencontrent une entraineuse* qui leur ouvre les yeux, autant qu’aux garçons, et leur propose une autre manière d’être au monde dans l’égalité et la mixité.

Un peu comme ces trois recueils qui par la place qu’ils font au 7e art tant prisé des adolescent-e-s, peuvent participer à leur faire prendre conscience du chemin qui reste à parcourir vers l’égalité entre les sexes.

Ariane Tapinos, librairie Comptines à Bordeaux

* En référence au savoureux Memory masculin féminin proposé par Aurélia Aurita
En chemin elle rencontre…, Volumes 1, 2 et 3 - Collectif - Éd. Des Ronds dans l'O / Amnesty International - Date de parution: 2009, 2011, 2013 - Lire également la chronique De la violence faite aux femmes, par Ariane Tapinos