lundi 17 novembre 2014

«Les bateaux ont-ils des jambes?», se demande la petite fille qui n'en a plus : La Fleur des vagues - lu par la librairie Rêv'en pages


Pour ceux qui sont partis au vent salé, voici un album souvenir. Pour tous les autres, une carte postale, bleue comme l’océan. Ou encore, bleue comme La Fleur des vagues, un de ces bateaux gigantesques dont on ne sait ni d’où il vient ni où il va.

Quelle que soit la saison, Hortense, Soazig (Soaz pour les intimes) et Chien-gris regardent les bateaux. Partir, revenir… Et chaque jour, La Fleur des vagues accoste au port.

Mais un jour, plus de grand bateau bleu à quai. Pas plus ce jour que les jours suivants. Les saisons passent. Plus de Fleur des vagues à l’horizon. Alors Hortense part à la recherche de l’ombre bleu de son navire fantôme…

Sur les traces de Wendy et Peter, Yves Pinguilly nous emmène dans l’univers onirique de cette jeune aventurière pas comme les autres, qui se demande si les bateaux ont des jambes. Des jambes qu’elle n’a plus mais qui, finalement, l’emmènent bien plus loin, bien plus haut.

Un album tout en poésie et qui aborde le handicap avec émotion et délicatesse, tout en nuances, comme les jolies peintures à l’huile de Olivier Desvaux.

Cyril Malagnat, librairie Rêv'en pages à Limoges
La Fleur des vagues - Yves Pinguilly, Olivier Desvaux - Belin - Date de parution : mai 2012