vendredi 14 novembre 2014

Les bébés ont un goût salé - lu par les librairies Chat Perché et La Soupe de l'Espace


Difficile d’écrire sur ce livre sans que l’émotion ne resurgisse, celle qui m'a étreinte à la lecture de ce beau récit racontant un séjour en colonie de vacances pour enfants défavorisés. Un message d’espoir et de justesse, sans être larmoyant malgré la dureté des situations familiales et sociales que ces personnages d’enfants vivent. La plume de Sampiero est parfaite. On se souvient de P’tite mère publié chez le même éditeur en 2002 (et Prix Sorcières romans junior en 2003), où Lætitia, du haut de ses 5 ans, se débattait avec courage contre son quotidien pour le moins difficile… Plus de 10 ans après, on retrouve dans le personnage de Malika, âgée elle de treize ans, la vivacité et la pugnacité de sa «P’tite sœur» littéraire. Merci Monsieur Sampiero. Malika deviendra-t-elle maman, à son tour, dans 10 ans ?… Pour mon bonheur de lectrice, je le souhaite!

Anne Helman, librairie Chat Perché au Puy en Velay


Son papa est parti suite à la naissance de sa petite soeur, sa mère ne va pas bien et fuit régulièrement le foyer familial… Et Malika dans tout ça ? Notre narratrice, Malika, a 13 ans. Elle s'occupe beaucoup de Malvina, sa petite soeur de cinq mois.

Malika est aussi une adolescente dont le coeur bat pour Steven, un jeune du quartier avec lequel elle est amie. Entre les biberons et ses potes de cité, son coeur balance. Pourquoi choisir? Steven a raison: pourquoi ne pas partir à la mer avec le centre social, avec lui et sa petite soeur vraiment petite ?…

- Qu'est-ce qui t'as pris d'emmener ce bébé? Tu te rends compte, Steven? T'es inconscient ou quoi? Et toi, Malika, tu sais que ta mère peut porter plainte? Et que ça suffirait pour faire fermer le centre?
- C'est pas la première fois qu'elle fugue, sa mère… Tout le monde est au courant aux Noires Terres. Elle va rentrer. C'est sûr. Elle rentre à chaque fois. Mais quand? ça, on sait pas !
Je retrouve mes esprits et arrive à parler enfin, à toute vitesse, pour vite finir ma phrase.
- Et j'ai laissé ton numéro de portable sur la table… pour la prévenir… avec un petit mot: on est parties à la mer.


Un texte engagé, très humain qui bouscule. Parfois drôle, très émouvant. J'ai adoré sa lecture! Une collection à suivre de près.

Mel, librairie La Soupe de l'Espace  à Hyères

Les bébés ont un goût salé - Dominique Sampiero - Zestes, Rue du Monde - Date de parution : mai 2014 - Photo : La Soupe de l'Espace