mercredi 12 mars 2014

La poésie source d'énergie vitale


Quand, à l'époque, j'ai ouvert les deux premiers livres de cette collection dirigée par Murielle Szac, l'actualité s'est brutalement invitée entre les lignes des textes et poèmes contenus dans leurs pages. Et j'ai pensé avec émotion à Rémi Fraisse à qui je dédie ces quelques mots.

A l'âge où, aguerri ou fragilisé par le monde des adultes, l'on sort du giron familial pour découvrir la vie sous toutes ses facettes, lumineuses et sombres,  la poésie est presque toujours une réponse. Elle a ses élans d'idéal, d'amour, de justice, de liberté et d'absolu, qui nous arrivent avec toute la violence dont elle est capable, pour nous charger de l'énergie vitale et nous élever contre les injustices - ces injustices que, nous semble-t-il à l'âge de tous les possibles, nous sommes tenus de défier.

Cette poésie va a l'essentiel. Elle laisse la place aux actes, à l'expression. Elle s'adresse au plus grand nombre. Elle est universelle, et écrite dans toutes les libertés de forme.

Ces deux livres au format de poche abordent des thèmes différents, mais sont inséparables, et je ne pouvais faire de choix entre les deux. Ils ne prennent de toute façon pas beaucoup de place dans un sac et nous les aurons ainsi, sous la main, pour les lire dans chaque miette de temps en suspension.

Ces livres sont conçus avec l'intelligence des ciseleurs de mots. La mise en page permet aux yeux de se promener et de s’arrêter à l'envi sur un choix d'auteurs classiques et contemporains, aux voix proches ou lointaines, mais toutes aussi fortes. Des textes profonds,  accompagnés d'une courte biographie des auteurs, alternent avec des pages colorées qui viennent comme des respirations avec pensées, maximes et haïkus.

Quant aux œuvres reproduites sur ces superbes couvertures et réalisées par le plasticien Bruce Clarke, elles sont résolument une invitation engageante à ouvrir ces précieux livres.

Patricia Matsakis, librairie Le Bateau Livre à Montauban



Tags