mercredi 18 mars 2015

7e Prix du Premier Album: Ronald Curchod nominé pour La nuit quand je dors (éd. Rouergue)


Quelle drôle d’expérience que d’ouvrir et de parcourir cet album!

À première vue, une succession d’images sans lien entre elles, dont il se dégage une impression d’étrangeté. Puis petit à petit, les liens apparaissent et on comprend que ce que l’on nous raconte là, c’est un rêve – ou plutôt la succession des images et des histoires qui font de notre sommeil un petit cinéma intérieur.



Une petite silhouette se couche dans son lit, puis la voilà qui court à travers le livre et à travers les différents univers. Certains peuvent effrayer en évoquant des personnages de conte, d’autres fleurent bon l’invitation au voyage.

Dans un autre encore, on livre un combat épique. Chaque univers est représenté par un bâtiment ou une petite maison, à la fenêtre duquel on s’approcherait à pas feutrés, pour voir ce qu’il contient.

Chaque tableau est traversé par cette sensation d’étrangeté et de poésie que l’on peut trouver dans l’œuvre de Magritte, avec ses trompe-l’œil et ses motifs de ciel et de nuages.

Le vertige et le rythme qui s’installent peu à peu nous maintiennent sur le fil, le rêve pouvant à tout moment devenir cauchemar…



Dans son premier album, Ronald Curchod, qui est par ailleurs un peintre et affichiste de grand talent (vous pouvez découvrir son travail par ici) nous entraîne dans son univers poétique et dérangeant.

Toutefois, au fil des lectures – et cet album sans texte en mérite plusieurs – son univers se laisse apprivoiser et les lecteurs (petits et grands) auront beaucoup de plaisir à en trouver les clés, qui nous permettent d’avancer dans le rêve …


Librairie La Soupe de l'Espace à Hyères

Le Prix 1er Album, créé en 2009 par les Librairies Sorcières, a pour vocation de repérer des talents naissants et de porter à la connaissance du public le travail d'un(e) illustrateur (trice) qui a publié, dans l'année, un premier album jeunesse de création. Les nominés 2015: ici. Lauréate 2015: Fanny Ducassé: ici.