lundi 21 septembre 2015

Moi je dis alléluia!: La Ballade de Mulan, illustrée par Clémence Pollet - conseillé par la librairie La Boîte à Histoires

Et voilà que je me rends compte n’avoir jamais parlé des éditions HongFei sur le blog de la librairie La Boîte à Histoires, alors que bien souvent nous sont proposés des albums de qualité et une démarche éditoriale tout à fait singulière.

Depuis 2007 date de sa création, HongFei nous fait découvrir la culture chinoise et plus largement la culture d’extrême-orient, mettant en avant des ouvrages raffinés qui invitent à la curiosité et au voyage

La ballade de Mulan, tout juste paru, est un parfait exemple de cette démarche de rencontre et de création, nous emmenant bien loin des clichés Disney qui sont légion sur ce personnage. Moi je dis alléluia !

Peut-être connaissez-vous déjà ce récit légendaire venu de Chine racontant le destin incroyable de cette jeune-fille qui, apprenant que son père est appelé à la guerre, décide de partir à sa place au combat. Elle abandonne alors son métier à tisser pour revêtir des habits d’homme et partir sur le front, épargnant ainsi à son père âgé les risques d’une longue guerre.

«Père n’a pas de fils adulte et je n’ai pas de frère aîné. Qu’on m’équipe avec cheval et selle: je partirai en campagne à la place du Père!»

Son grand sens tactique et ses hauts faits d’arme ont, parait-il, fait d’elle un valeureux guerrier reconnu par ses pairs sans que jamais son identité féminine ne soit révélée. Mulan passera douze longues années au combat, sans faiblir mais révélant chaque jour un peu plus sa bravoure et sa vaillance.

Lorsqu’il est temps de rentrer, Mulan n’accepte aucune récompense, ne reçoit aucun privilège. Juste un cheval vigoureux qui la ramènera vers les siens. «Répondant au Khan qui s’enquiert de ses vœux, Mulan déclare n’avoir point le désir de devenir ministre. -Je me contenterai d’un fameux coursier qui d’une traite me conduira jusqu’à mon palais natal. » Rentrée chez elle, Mulan revêt sa belle robe, pique une fleur jaune à ses cheveux et s’en va saluer ses compagnons d’armes qui stupéfaits, la découvrent pour la première fois sous ses traits féminins…

Voilà bien ce qui fait la force de ces grands textes patrimoniaux: ils sont toujours et encore d’une actualité brûlante, comme cette légende millénaire qui interroge les thèmes du genre et de l’identité et nous met en garde avec finesse contre toute position dogmatique.

À la belle fluidité d’un texte sobre et concis répond le très beau travail d’illustration de Clémentine Pollet qui a utilisé ici la technique de la linogravure pour composer des planches magnifiques jouant sur trois couleurs principales, le bleu, le rouge et le jaune. Les grands aplats de couleurs, les effets de transparence, les motifs et les formes très découpés s’épanouissent sur un grand format. L’effet visuel est spectaculaire, à la fois très raffiné et très moderne dans sa composition.

Pour finir, deux pages en fin d’ouvrage nous donnent quelques clés sur cette légende chinoise millénaire et nous en livrent la version originale.

Un très beau travail et un bien bel album sur une figure de femme libre et maîtresse de son destin. Ça fait du bien par les temps qui courent et c’est à conseiller sans hésiter et sans plus tarder dès 7 ans. Ici on a beaucoup aimé !

Véro, librairie La Boîte à Histoires à Marseille 
La Ballade de Mulan  - illustrations de Clémence Pollet  - éditions HongFei - Date de parution: septembre 2015