mardi 29 septembre 2015

Une belle écriture pour un destin singulier: L’Homme des villes de sable, de Sara et E. de Cornulier - conseillé par la librairie Voyelles

Né vers 1580 aux Sables-d’Olonne, Paul Imbert devient capitaine de morutier à seulement vingt-cinq ans. Avec ses marins, il sera réduit en esclavage par des corsaires maures. Il entre au service du pacha de Marrakech, Ammar el Feta, qui bientôt cherchera à se rapprocher de celui dont les chants latins lui rappellent sa propre enfance au Portugal. Plus tard, Paul guidera l’expédition de son maître à Tombouctou pour le compte du sultan du Maroc. Il sera le premier Français à pénétrer dans la ville des sables. Par deux fois, il croira pouvoir échapper à sa condition, mais mourra au Maroc sans avoir recouvré la liberté.Il convient de saluer le soin apporté à la réalisation éditoriale de l’album.

Servi par une belle écriture, L’Homme des villes de sable a de toute évidence été pensé, texte et images, comme une suite de tableaux, de moments choisis, réels ou imaginés, dans la vie de cet homme au destin singulier. On sait que l’image est généralement chez Sara le moteur même de l’histoire, qui souvent fait l’économie du langage verbal. Inattendus dans ce type d’ouvrage, les tableaux en papier déchiré de l’artiste n’ont toutefois rien perdu de leur expressivité et de leur force d’évocation.

Librairie Voyelles aux Sables-d’Olonne
L’Homme des villes de sable - Auteure: Édith de Cornulier-Lucinière Illustratrice: Sara - Éditions Chandeigne - Date de parution: mai 2015