lundi 19 octobre 2015

Pourquoi et comment illustrer les classiques? par Emmanuelle Beulque - éditions Sarbacane


L'Appel de la forêt, de Jack London, vient de trouver sa place, illustré par Maurizio Quarello, dans la collection Les grands classiques illustrés. Emmanuelle Beulque, son éditrice, nous raconte comment les éditions Sarbacane ont eu l'idée de cette collection.
Comme souvent chez Sarbacane, l’histoire commence par un coup de cœur. Fascinés par le riche univers de Jørn Riel, écrivain-voyageur danois auteur de savoureux Racontars et de grandes épopées nordiques, nous avions envie de partager cette découverte avec le jeune public. Nous avons contacté Gaïa, son éditeur en France, et acheté les droits d’adaptation du Garçon qui voulait devenir un Être Humain.

Il y est question de vengeance, de peur de l’étranger, de voyage, d’amitié, d’amour, tout cela dans les paysages grandioses du Groënland et sur fond de rivalités entre les Inuits, venus du Nord, et les Vikings, colons débarqués de leurs drakkars après avoir traversé l’Atlantique. Des thèmes universels (et toujours actuels) à l’âge où l’on se construit, et une ambiance digne d’une superproduction cinématographique!

L’idée naît alors de créer, avec ce premier titre, une collection d’albums accessibles dès 10 ans, autour de textes forts à vocation patrimoniale, et en version intégrale chaque fois que cela est possible : œuvres célèbres (Les enquêtes de Sherlock Holmes) ou à découvrir (Tom Sawyer Détective, roman méconnu de Mark Twain écrit vingt ans après les célèbres Aventures). Un format aux proportions à la fois classiques (à la française), élégantes (très allongé en hauteur) et audacieuses (37,5 cm de haut sur 26 cm de large) est défini, un papier de belle qualité choisi, une pagination conséquente (de 64 à 96 pages) assumée sans crainte. Tout cela en s’inspirant de ces beaux albums avec illustration pleine page qu’on offrait à Noël, aux anniversaires ou à la remise des prix en fin d’année scolaire – et que l’heureux bénéficiaire conservait des années durant.

Christel Espié, fraîchement diplomée d’Emile Cohl, est choisie pour la mise en images. Elle travaille sur papier toilé, soigne ses compositions et ses portraits, et livre des illustrations « belles comme des tableaux» dans la tradition du 18e siècle, mais avec une liberté de style toute contemporaine qui rend son travail attachant pour le jeune public d’aujourd’hui. D’autres illustrateurs suivront, comme le québecois Stéphane Poulin pour l’étonnant Bartleby, paru en 2013.

Bien sûr, on peut toujours découvrir les textes classiques en livre de poche, pas cher, léger… et jetable. Mais la dimension plaisir du beau livre en grand format, la force de l’image peinte en vis-à-vis et en soutien du texte (une image pleine page par page de texte), la maquette aérée, garantissent une imprégnation différente de l’œuvre dans l’imaginaire et une expérience de lecture autrement plus séduisante! Clairement, on s’inscrit dans un attachement fort au livre: les parents et grands-parents aiment d’ailleurs transmettre sous cette grande et belle forme des textes qu’ils ont eux-mêmes lus et apprécié dans leur enfance.

Le succès de la collection, dont nous publions cet automne le dixième titre avec L’Appel de la forêt illustré par Maurizio Quarello, montre que cette intuition était bonne – et nécessaire, finalement. Que ce soit en librairie, en salon du livre, ou en bibliothèques et CDI, ces Grands Classiques illustrés touchent un large public.

Emmanuelle Beulque, éditrice - éditions Sarbacane  


À l'occasion du centenaire de la mort de Jack London, les éditions Sarbacane publient un magnifique Classique illustré, un Appel de la Forêt qui vous coupera le souffle! La mise en page du texte l’adapte parfaitement au format album, en alternant page texte, page image, double page texte, double page grande image. La traduction est fluide et rythmée. Et les peintures de Maurizio A.C. Quarello sont à tomber... On est littéralement absorbé dans le cœur de l'image, on entre dans les éléments et donc dans l'histoire: la glace, le vent, la nuit, le froid, le dégel… On vit tout cela avec Buck, ce chien qui ne résistera pas à sauver sa peau en retournant au monde sauvage.

L'exercice du grand (et donc long) classique illustré est périlleux: souvent désuet, dans des formats inadaptés, ces albums-là ne nous faisaient plus rêver. Mais les éditions Sarbacane ont semble-t-il trouvé la formule magique: le bon texte, le bon illustrateur(trice), le bon format, la bonne traduction (mention spéciale attribuée à Annie-France Mistral).  On est fier d'avoir la collection complète à proposer dans sa librairie et on est déjà curieux de connaître le prochain! 

Gaëlle Partouche, librairie Les Modernes à Grenoble 
L’Appel de la forêt - Auteur: Jack London - Illustrateur: Maurizio A.C. Quarello - Éditions Sarbacane, collection Grands classiques illustrés. Date de parution: octobre 2015




Tags