mardi 29 mars 2016

La mission d’un libraire: lire et conseiller


Les jeux Sylvie de Soye sont distribués par les boutiques de musées, les ludothèques, les boutiques enfances et concept-stores. «Mais que font nos amies libraires qui diffusent les Jeux?» s'est demandée l'éditrice. Et elle est allée questionner la librairie Nelly Bourgeois, Libraire Sorcière à L’Herbe Rouge située à Paris près du parc Montsouris.

«Nelly Bourgeois nous reçoit dans sa librairie jeunesse rue d’Alésia. Depuis 1977, L’Herbe rouge est assez connue des parisiens, Michèle, du Blog Maman on bouge dont nous avons parlé dans notre dernier post, avoue y aller très souvent. Nelly est spécialisée depuis le début des années 80 dans la jeunesse. Elle a dirigé une librairie Le Scarabée dans le 5ème à Paris jusqu’en 2001, puis des sections Jeunesse dans d’autres librairies. Autant vous dire qu’elle est une passionnée. A la tête de l’Herbe Rouge depuis 3 ans, elle sélectionne des milliers de livres par an, dont une section adultes, sans négliger la petite déco, les jeux, puzzles, doudous bizarres. A l’intérieur, c’est petit mais bien ordonné, et survolé par des doudous curieux, marionnettes, ou autres créations artistiques.

Du côté des doudous et jeux, les jeux Sylvie de Soye sont tous référencés. Ils y sont tous, de Promenade dans Paris, qui se vend très bien, à Mythologie, très apprécié, Le Memory des peintres, très en demande aussi, en passant par L’Egypte, Histoire de France, ou Autour de l’impressionnisme, ou La musique en couleur. Faut-il le préciser, les Jeux Sylvie de Soye sont une des plus anciennes références de la librairie. Les anciens propriétaires Françoise et Gégène étaient déjà fans des jeux. (...)

Nelly est à cheval sur la qualité. «La mission d’un libraire : lire et conseiller» dit-elle. Elle lit tout le temps chez elle, et aime les petits éditeurs originaux, par exemple les Editions Circonflexe. Elle aime les illustrateurs, les matières et le graphisme, mais pas que. Pas d’herbes folles dans les rayons de la librairie. Tout est rangé. Pendant notre visite, une amie de la maison lit à voix haute ses découvertes et rit à gorge déployée devant Médor, le Maxichien aux Editions La joie de Lire (on comprend mieux le choix du nom !). Laissons Nelly nous guider et nous ouvrir son petit cabinet de curiosités. On vous prévient, difficile de s’arrêter, tant la diversité et qualité sont au rendez-vous!»

[Lire la suite sur le site de Sylvie de Soye]