mardi 12 avril 2016

Claire Franek: l'hommage d'Annie Agopian et Régis Lejonc


CLAIRE FRANEK : UNE MAGNIFIQUE DÉCLARATION D’HUMOUR À LA VIE

Claire est née en 1966 et nous a quittés beaucoup trop tôt, un triste mercredi du mois de mars. Auteure et illustratrice, elle laisse derrière elle une œuvre littéraire et graphique éminemment personnelle. Heureusement pour nous, les livres de Claire nous parlent et nous parleront d’elle pour toujours. De son intelligence de la narration. De son écriture aussi rieuse que sa voix. De son regard amusé porté sur le monde et aussi affûté que son trait.

Claire se forme à ses débuts aux écoles d’Arts Appliqués d’Estienne et d’Olivier de Serre. Elle y étudie avec sa grande amie, Nathalie Choux. Les deux complices poursuivent leurs études à l’école des marionnettes de Prague pour finalement intégrer les Arts Décoratifs de Paris. Elles se partagent en bonnes copines les deux places restées vacantes. Nathalie ira en section illustration et Claire en scénographie. Passé son diplôme, Claire se dirige ensuite très naturellement vers le monde du spectacle. Là elle fait la connaissance de Michel Bouvet, grand affichiste, qui lui propose du travail en tant qu’illustratrice.

Claire fait ses premières armes en dessinant pour la presse. Très vite, les éditions de la Martinière la remarquent et lui confient l’illustration de deux titres de la collection Oxygène. Claire prend goût à l’édition jeunesse. Elle rencontre Marie Lalouette des éditions Casterman, Olivier Douzou des éditions du Rouergue et Valérie Cussaguet des éditions Thierry Magnier. De ces rencontres déterminantes naissent au milieu des années 90 ses premiers albums. L’identité de Claire en tant qu’auteure et illustratrice s’affirme. Elle produit avec régularité des livres mais aussi des cartes postales et des œuvres à exposer. Elle trace, peint à la gouache, à l’acrylique, elle découpe, colle, recycle de vieilles images, dessine au crayon, à la plume, utilise des livres oubliés qu’elle caviarde, elle griffonne, scanne et compose sa narration graphique de telle manière qu’on n’échappe pas à son propos. Quel que soit le support, son style enlevé, drôle et coloré reste parfaitement identifiable dans la masse des images imprimées et des livres jeunesse publiés.

Claire a un univers très personnel. Ce qui le caractérise, c’est une combinaison plutôt rare en illustration: un mélange enlevé d’humour, de gaité et d’engagement humaniste. Un ton unique basé sur l’observation pertinente de son environnement, d’elle-même et de ses contemporains, qu’ils soient petits ou grands. Claire aime rire des choses de la vie, à commencer par elle-même. Elle sait sous couvert de drôlerie aborder dans ses livres des sujets graves ou profonds. Ses armes désarmantes : un dessin faussement simple; une caricature des sentiments pour mieux les porter ; un art prononcé pour créer la surprise et parsemer ses livres de détails cachés et de clins d’œil ; un sens aigu de la narration. Claire met littéralement en scène ses personnages dans la page. Cette particularité dans sa façon de raconter en image lui vient certainement du théâtre.

Claire s'empare de n’importe quel sujet avec évidence. Qu'elle soit l'auteure de son texte ou l'illustratrice du texte d'un autre. Elle est aussi rigoureuse dans sa pensée qu’elle est rieuse dans l’âme. Avant d’être pour un auteur une complice magnifique, c’est d’abord une lectrice exigeante et respectée. Les textes qui lui sont proposés sont passés au crible, en quelques questions précises et ponctuées de rire. Claire expose son point de vue tranquillement mais sûrement et sans jamais perdre l’enfance de vue, quelle que soit la gravité du propos. Elle choisit de s'associer à des auteurs comme Annie Agopian, Ghislaine Beaudout, Fanny Joly, Guillaume Guéraud, Jo Hoestlandt, Mikaël Ollivier ou Raphaële Frier. Avec son compagnon l’illustrateur Marc Daniau elle écrit l’album Tous à poil qui les mettra tous deux en lumière bien malgré eux, à la suite d’une absurde polémique politico-médiatique.

Claire nous fait pleurer de rire depuis son premier livre Qui est au bout du fil qui évoque un mystérieux marionnettiste. Son ultime album Grand Spectacle, qui parle d’enfants improvisant une pièce de théâtre, paraîtra en septembre prochain aux éditions du Rouergue. C’est sûr, nous en rirons. C’est sûr, nous en pleurerons.

Claire nous a quitté en nous donnant à lire bientôt un album déjà réjouissant, à l’image de ce qu’elle est, elle, et ce que seront toujours ses livres: une magnifique déclaration d’humour à la vie.

Annie Agopian, Régis Lejonc