lundi 13 juin 2016

Geoffroy de Pennart : « À TAAABLE ! »


Le principal trait de votre personnalité?
Eh bien, je suis quelqu’un de très ouvert. Je ne suis pas du tout replié sur moi-même. Je suis un individu très sociable qui s’intéresse beaucoup aux autres. C’est dans ma nature : j’aime les gens. Je les aime énormément ! Mmmm…

Votre meilleure qualité?
La persévérance, bien sûr.


Votre pire défaut?
Je ne vais pas tourner autour du pot et dire des trucs du genre : je suis trop naïf ou je fais trop confiance aux autres! Non, mon vrai gros défaut est que je suis effroyablement gourmand!

Votre proie la plus facile?
Un jour, à la fin d’une interview, j’ai croqué un journaliste bien dodu. Il ne se méfiait pas, ça a été simple comme bonjour !

Le loup de fiction que vous admirez le plus?
Wolfie de Tex Avery.

Votre coup de gueule assumé?
Ce qui m’énerve vraiment, ce sont les loups végétariens! Je suis bien placé pour savoir qu’un loup ne peut pas toujours manger de la viande et qu’il doit parfois se contenter de galettes, mais il reste un carnivore, bon sang de bon sang!

Le métier que vous auriez aimé exercer?
«J’aurais voulu être un artiste», comme dit la chanson. J’aurais voulu être acteur. D’ailleurs, j’adore me déguiser…

Votre hurlement favori?
À TAAABLE !

Votre occupation préférée?
Faire la sieste après un bon repas.

La tanière idéale?
Peu importe, du moment qu’il y a une cuisine (bien) équipée et un bon lit.

Le piège que vous redoutez le plus?
Le vrai piège, c’est la sentimentalité. Croyez-moi, c’est terrible, on se laisse attendrir et on saute un repas. Misère!

Votre plus grande peur?
J’hésite entre la maudite trompette de poche de cette satanée Chapeau rond rouge et la redoutable voiture jaune de sa grand-mère.

Votre «part sauvage»?
Ma «part sauvage» se révèle pleinement quand je danse le rock’n’roll !

Votre devise?
Simple et brève comme toutes les bonnes devises: Igor d’abord!

© Propos recueillis par Claudine Colozzi, octobre 2015

Site de Geoffroy de Pennart : http://www.geoffroydepennart.com/