dimanche 11 septembre 2016

Coup de gueule contre le chauffeur du bus !





Dans un petit village où tout le monde se connait plus ou moins, il faut prendre un bus pour aller à la ville. Mamie Poulette, Goinfre le cochon et Bouclette attendent donc le bus de bon matin sachant que Robert, le chauffeur, n'est jamais en retard.

Quelle n'est pas leur surprise quand le bus arrive et qu'ils réalisent que Robert a été remplacé par un nouveau chauffeur, au nez pointu et aux oreilles en forme de corne : un loup !!!

Le cochon en bégaie et les animaux «se regardent en silence, avec étonnement... puis avec crainte». Certes le loup a l'air sympathique avec son sourire et son regard espiègle, mais bon, c'est un loup ! La méfiance est de rigueur.

Bouclette est quant à elle tellement terrorisée qu'elle fait simplement demi tour.

Le lendemain, elle n'a pas le choix, elle doit monter dans le bus. Le loup se montre gentil et essaie de faire la conversation avec Bouclette, seule passagère du bus, histoire d'alléger l'atmosphère. On apprend que le loup s'appelle Hector. Et le voyage se passe très bien.

Bouclette va expliquer à son amie Cocotte, que ce loup n'est pas comme les autres. Cocotte et elle vont donc reprendre le bus, encore un peu inquiètes, mais arrivent à destination «en bonne santé».

Et ainsi de suite, les jours passant, les villageois vont baisser leur garde, et sympathiser avec Hector le Loup. Il est tellement gentil, il offre des bonbons, il chante, il fait des blagues et pour finir de convaincre tout le monde, on apprend qu'il est végétarien !!! Il n'y a donc plus aucune raison de se méfier. Tout le monde trouve même Hector très cool.

Et c'est ainsi qu'arrive le dimanche. C'est jour de carnaval et tous les animaux de la ferme prennent le bus pour profiter de la fête en ville.

«Mais au retour, quelque chose cloche. Le véhicule ralentit, et quitte la route principale...»

«Le bus s'arrête. Et les portes restent fermées.»

Et là, Hector, ce loup si gentil, si cool, si sympathique qui avait su gagner leur confiance et leur amitié, se change soudain en loup affamé aux babines tremblantes et s'apprête à tous les dévorer un par un !!!!!!

Voilà.
Cela se finit comme ça.

Bien sûr on ne voit pas le loup dévorant les pauvres villageois.
Pas d'images choquantes.
On va juste laisser faire notre imagination.

On pourrait penser qu'un loup est un loup, un carnassier dangereux de par sa nature même, un prédateur et que oui il faut s'en méfier même s'il parait gentil...
Mais au regard des événements de ces derniers mois, quand un album pour enfant se conclue par une prise d'otage dans un bus et parla mort de tous ses passagers, on peut se demander quelle influence sur notre imaginaire veut exercer l'auteur...

Qui est vraiment ce loup ? Que symbolise t-il ? Quelle lecture allons nous avoir et quel visage allons-nous transposer sur ce loup ?

Pour moi, l'ambiguïté du propos est prétexte pour attiser la haine, la peur de la différence, les préjugés, le racisme.

Et c'est pour moi une maladresse irresponsable en ces temps lourds que nous vivons !

Bref. J'ai lu Le nouveau chauffeur de bus d'Estelle Rattier et Benjamin Leduc aux éditions Chours

Soizic, librairie Sorcière Pages d'Encre à Amiens