lundi 26 septembre 2016

Pop Rageot ! - par Murielle Couëslan

Quel type de projet a-t-on en tête quand on devient directrice de la maison d’édition créée en 1941 par Tatiana et Georges Rageot? Celui de Murielle Couëslan, qui succède  à Caroline Wetsberg, a les couleurs de trois mots: populaire, optimiste et pétillant!

«Arrivée chez Rageot juste avant l’été, j’ai été frappée d’emblée par la qualité des textes et leur accessibilité. À notre catalogue figurent de très grands auteurs, dont 90% sont des auteurs français fidèles à notre maison. Rageot les a souvent découverts, a publié leurs tout premiers romans et suit leurs projets dans le temps. Sur un marché ultra-concurrentiel où les achats constituent une grande partie de l’offre (en particulier pour les romans destinés aux adolescents), ce lien privilégié avec les auteurs, cet accompagnement de leur création sont les dimensions essentielles de mon métier qui me tiennent à cœur, c’est pour moi la seule façon de permettre à nos ouvrages d’être présents: un travail dans la durée, main dans la main avec les auteurs et les libraires. Nous accompagnons ainsi nos auteurs historiques comme Christian Grenier, Michel Honaker… Nos auteurs confirmés comme Sylvaine Jaoui, Agnès Laroche, Sophie Rigal-Goulard, Alain Surget, Ségolène Valente ou de nouvelles voix comme Samantha Bailly, Charlotte Bousquet, Manon Fargetton, Olivier Gay ou Jean-Christophe Tixier.
Je souhaite aujourd’hui toucher de nouveaux lecteurs et des libraires qui ne connaissent pas toujours notre marque ni même les ouvrages bestseller de Pierre Bottero, vendus à plus de deux millions d’exemplaires. Et, avant tout, trouver un nouveau positionnement graphique à la hauteur des textes que nous publions. C’est ainsi que nous avons lancé la collection POP en janvier, avec des textes d’Agnès Laroche et JM Erre: Populaire, Optimiste, Pétillant… comme Rageot! Et c’est dans cette optique que nous avons envisagé la refonte de notre collection Heure Noire qui paraît au mois d’avril. Heure Noire est une pépite au cœur de notre catalogue: quatre-vingts titres de fonds, plus d’un million d’exemplaires vendus, des auteurs renommés et des titres appréciés par les prescripteurs comme L’Ordinatueur, Un printemps vert panique, La Sorcière de midi
Le genre policier représente une vraie incitation à la lecture! Cela, les prescripteurs le savent bien. Et Christian Grenier, auteur emblématique de la collection, nous explique pourquoi: «Le lecteur accompagne l’enquête. Comme dans un jeu, il rassemble les pièces, les indices et reconstitue le puzzle. Il fait lui-même ses déductions, emprunte parfois de fausses pistes, suit les rebondissements. Tout cela crée du suspens, qui tire le lecteur dans sa lecture. C’est aussi une course entre le lecteur et l’enquêteur: qui trouvera la solution le premier?». Cette lecture-enquête peut commencer assez jeune, avec des premiers textes à lire en autonomie, c’est pourquoi nous avons décidé de créer une nouvelle tranche d’âge (à partir de huit ans) dans la collection. On y trouvera des textes avec une pagination courte et des séries mettant en scène des personnages attachants, écrits par nos meilleures plumes. Nous publions ainsi le premier tome d’une série Enquête avec Léa de Christophe Miraucourt où le lecteur se joint à l’enquête de l’héroïne grâce à des indices et des jeux de déduction à la fin de chaque chapitre qui créent des ruptures de rythme. Et nous lançons deux titres de la série Mortimer mort de peur écrits par Agnès Laroche, jouant plus sur l’aspect frisson, qui plaît énormément aux enfants. Nous allons publier une trentaine de titres en 2016 en trois vagues (avril, juin et septembre), avec plusieurs nouveautés dans les segments 8+ et 10+. Et une surprise de taille, Christian Grenier reviendra avec une nouvelle série pour les plus jeunes!»
Murielle Couëslan, directrice de Rageot éditeur