samedi 1 octobre 2016

Les bêtes associées pour le meilleur et pour le pire, nominé du Prix du livre scientifique jeunesse 2016


Cette catégorie du Prix Le goût des sciences, remis par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et dont les Librairies Sorcières sont partenaires, récompense un ouvrage destiné à un public de 9-13 ans, permettant de se familiariser avec les questions scientifiques. Le lauréat 2016 : La guerre secrète des microbes, de Florence Pinaud et Stéphane Kiehl, éditions Actes Sud, un ouvrage nominé avec Sur les traces des dinosaures à plumes de Marie-Laure Le Louarn et Arnaud Salomé, éditions Belin et Les bêtes associées pour le meilleur et pour le pire de Jean-Baptiste de Panafieu  et Anne-Lise Combeaud, éditions Gulf Stream.

Chez les animaux, il y a les serial killers qui, en un repas, dévorent des milliers de proies; les parasites qui, sans pitié envers leurs victimes, leur gâchent l’existence en suçant leur sang ou en volant leur pitance; les affreux qui se dévorent entre eux ou grignotent leur hôte de l’intérieur. Mais il y a aussi les romantiques qui lorsqu’ils sont l’un sans l’autre dépérissent; les bons amis qui s’échangent des services et ceux sur qui l’on peut toujours compter pour recycler nos déchets. De la baleine à bosse aux bactéries les plus microscopiques, chaque espèce a sa place parmi les êtres vivants. Et les humains dans tout ça? 


Après avoir obtenu une maîtrise de génétique, une agrégation de sciences naturelles, un doctorat en océanologie biologique et une licence de cinéma, Jean- Baptiste de Panafieu enseigne au collège avant de se consacrer à l’écriture d’ouvrages scientifiques pour enfants, notamment chez Gallimard, Hachette, Nathan, Plumes de carotte, et à la réalisation de films documentaires pour le CNDP et La Cinquième.