mardi 8 novembre 2016

J'espère que mes lecteurs apprécieront cette aventure peu commune d'une jeune fille du 18e dans la tourmente d'un grand siècle, celui des Lumières… - Carole Trébor



18e siècle à Paris. Svetlana, une adolescente, vit avec son père dans un appartement qui a connu des jours fastes. Depuis le décès de sa mère, Jeanne, son père s'épuise dans la rédaction d'articles scientifiques, échappatoire pour mettre de côté son chagrin. Svetlana a été adoptée. Elle sait que ses parents biologiques sont russes. L'envie de retourner dans ce pays la motive pour organiser une vente des tableaux de sa mère française. En triant ces tableaux, elle découvre le journal de voyage de ses parents en Russie, des années auparavant: André et Jeanne se sont rapprochés de la cour de la Tsarine Catherine II dans le cadre d'un partenariat culturel. Svetlana découvre alors que sa mère garde un souvenir amer de cette expérience à la cour de Russie: Catherine II qui se défend d'apprécier Diderot ainsi que les érudits des Lumières est une régente impitoyable. Elle y apprend aussi que Jeanne a fait la connaissance de Varlaam et Mira, et de leur petite fille… Svetlana. Le frère de Mira, officier et amant délaissé de Catherine II, met en danger sa famille. C'est ainsi que Mira confie Svetlana alors âgée de 3 ans au couple français. Et Svetlana découvre que ses parents russes ont laissé une adresse où elle attendue à l'âge de ses 15 ans… Svetlana veut d'autant plus partir. Il lui faut une lettre de recommandation pour rencontrer Catherine II afin de découvrir ce que sont devenus ses parents russes, constituer une expédition pour se déplacer jusqu'à St Petersbourg, trouver des alliés, et vite !

Entretien avec Carole Trébor


Carole, vous avez écrit la série Nina Volkovitch (parue Gulfsream), puis le roman Jules de la Saga U4 (chez Nathan / Syros). Lumière est publié chez Rageot. Chaque publication semble correspondre à une rencontre avec une équipe éditoriale…


J'ai rencontré Muriel Couëslan, des éditions Rageot, grâce à ma soeur. J'avais le désir d'écrire sur le thème des dieux païens de la mythologie slave. Muriel m' a encouragée à créer un héros humain porteur de leur message… Et je m'y suis attelée ! Chacun de mes personnages, Svetlana, Nina, Jules, m'a pris beaucoup d'énergie et de temps pour le façonner. Jules, c'est deux ans de travail: je connais dans les moindres détails les quartiers de Paris que j'ai ensuite transformés en visions post apocalyptiques. J'ai vécu dans tous les quartiers cités...

Vous êtes historienne, spécialiste de l'histoire culturelle russe. Vous abordez un sujet à ce jour très peu présent en littérature pour les adolescents - l'époque des Lumières et du rayonnement sur notre continent des philosophes et érudits français du 18e siècle.

À l'époque des Lumières, la science et la philosophie replacent l'homme au centre : les sciences contredisent les croyances qui se superposent. Svetlana, dont le père est érudit, qui rencontre Diderot, incarne ce renouveau et permet au lecteur de le découvrir… En Russie, elle fait la connaissance d'Alliocha, jeune homme rustre qui reflète le peuple russe et toutes ses croyances. Dans ce roman la connaissance scientifique est incarnée par Svetlana, la connaissance empirique par Alliocha. Il y a un lien, une existence très intime entre eux. Cette rencontre entre deux univers si différents apporte un message qui est aussi très actuel, celui de tolérance, de compréhension et de respect.

Svetlana mène son expédition avec endurance et persévérance. Comment définissez-vous ce personnage?

C'est une aventurière. Elle mène une aventure comme dans les romans philosophiques. Et elle surmonte chaque obstacle grâce à ses connaissances et ses questionnements.

Alliocha couvre les arrières de Svetlana en combat rapproché. C'est aussi un siècle de violence!


Alliocha est un des paysans rebelles de la Volga. Il a vu ses parents assassinés par l'armée. Il a choisi de vivre en marge de la ville, caché. La vie est rude et, oui, c'est un siècle de violence. Les moyens pour se défendre sont rudimentaires: couteaux et haches pour faire face. Mais Alliocha, qui a pourtant la hache facile en faisant chemin avec Svetlana, utilisera aussi d'autres subterfuges pour éviter de donner la mort. C'est aussi l'occasion d'une initiation pour lui...

Vous avez souhaité apporter des notes en fin d'ouvrages....

Des annexes… Et je remercie l'éditeur pour le temps passé à la réalisation de la carte géographique qui indique le chemin parcouru par Svetlana de Paris à Saint Petersbourg! Catherine II est une conquérante, au 18ème siècle les frontières de la Russie évoluent rapidement!

La couverture de votre ouvrage est illustrée par Sébastien Pelon. Superbe! On retrouve d'autres illustrations à l'intérieur…

J'aime beaucoup le côté graphique. Les images en noir et blanc apportent une ambiance. Et elles n'empêchent pas le lecteur d'imaginer les personnages à sa façon. J'espère que mes lecteurs apprécieront cette aventure peu commune d'une jeune fille du 18e dans la tourmente d'un grand siècle, celui des Lumières, et d'un pays fascinant, la Russie.

Propos recueillis par Christine Bouyssel, librairie Le Pain des Quatre Livres à Yerres