dimanche 1 avril 2018

Corinne Dreyfuss : «C’est par le texte que les tout-petits rentrent dans le livre.»


Jusqu'ici, personne n'avait encore fait un livre sans images pour les tout-petits… Pas évident, un tel livre! D'ailleurs Corinne Dreyfuss aura mis quinze ans à trouver le «la» du sien, Caché!… Elle nous explique ici comment.


«Je me souviens très clairement du jour où j’ai eu cette idée, mon fils avait quelques mois (il a aujourd’hui quinze ans et demi). Assis entre des coussins, il tenait dans ses mains un  livre cartonné, il le manipulait; et puis il s’est arrêté sur une page, il est resté longtemps concentré, fasciné, je me suis alors approchée tout doucement pour voir quel dessin pouvait à ce point l’intriguer. À ma grande surprise, c’était le texte qui l’absorbait tant, il le scrutait avec une telle attention, c’était incroyable. Je me suis tout de suite dit: il faut faire un livre pour des tout-petits avec seulement du texte; j’ai tout de suite pensé que ça avait du sens. Mais je crois que je n’étais pas prête, j’ai continué à observer les tout-petits «lire le journal», regarder les mots…

J’en ai parlé à Thierry Magnier sept ans plus tard; il était enthousiaste, mais ce n’était encore qu’une idée, il me manquait l’essentiel: le texte. J’ai écrit des dizaines d’histoires très différentes pour ce projet, mais rien ne me convenait. Je voulais que ce soit très simple, accessible, que ça parle aux plus petits mais qu’il y ait du sens, du fond. Je cherchais LE texte qui justifiait d’être édité sans images. J’ai abandonné des dizaines de fois avant de reprendre. J’ai toujours gardé cette idée dans un coin de ma tête pendant ces quinze années.
C’est au cours d’une résidence en crèche alors que j’étais là pour un tout autre projet que j’ai trouvé la/ma solution. D’abord les lectures avec les tout-petits m’ont confortée dans l’idée que c’est bien par le texte qu’ils rentrent dans le livre. Combien de fois j’ai lu dans un coin avec un ou deux enfants avant que d’autres qui jouaient plus loin, attirés par la lecture, par la musicalité des mots ou leur sens, rappliquent à quatre pattes ou en trottant, curieux, capturés dans les filets de l’histoire. Mais une autre expérience m’a beaucoup questionnée: en lisant des albums j’ai constaté qu’à chaque fois que le texte mentionnait un personnage qui n’était pas représenté sur la double-page, les enfants étaient très intrigués, inquiets même. À chaque fois, les plus grands (ceux qui parlaient) demandaient: «Mais il est où? Pourquoi il n’est pas là?...»  Cette observation m’a fait vaciller, moi qui voulais faire un livre sans images, un livre ou l’on ne représentait pas.

Et puis cela m’a donné la solution: Caché!

Le reste en a découlé: le jeu du coucou/caché si important et jubilatoire pour les petits, l’absence qu’il faut apprendre à apprivoiser (un enjeu pour les tout-petits et pour les grands que nous sommes) et la conviction que ce que l’on cherche dans un roman, c’est se découvrir soi-même en se glissant dans les mots d’un autre, dans la vie d’un autre, dans la peau d’un autre, dans les aventures d’un autre, dans les peurs d’un autre. Se chercher, se trouver, se connaître, c’est l’histoire de toute une vie, non?

Là est arrivée l’envie du miroir en dernière page. J’aimais beaucoup l’idée que la seule «image» de ce livre soit le reflet du lecteur, qu’il s’y trouve, qu’il puisse être au dedans et au dehors de l’histoire, tour à tour ou en même temps celui qui cherche et celui qui se cache. Caché! c’est une histoire à trois entre un texte, celui qui lit et le tout-petit, chacun peut s’y cacher ou s’y (re)trouver…»




Auteure: Corinne Dreyfuss
Éditions Thierry Magnier
Voici un OVNI comme on les adore! Livre sans images, il correspond pourtant tout à fait aux plus jeunes lecteurs grâce à l'ingéniosité de son auteure. Le texte, tout d'abord, est parfaitement adapté aux plus jeunes. Le rythme est bien présent, il est très agréable à lire à voix haute et un véritable suspense s'installe au fur et à mesure de sa lecture. Mais visuellement, ce livre étonnant a également de biens jolis arguments. Si, en effet, il n'y a pas d'images, il y a en revanche une mise en page et un jeu typographique totalement maîtrisés qui sont eux aussi porteurs de sens. Et les enfants ne s'y trompent pas. Ils comprennent tout à fait la portée de cette proposition et sont tenus en haleine jusqu'à la fin de la lecture. Corinne Dreyfuss, qui nous avait déjà enchantés avec le magnifique Pomme pomme pomme, Prix Sorcières 2016, confirme son talent pour nous faire faire un petit pas de côté et nous proposer des albums pour les plus jeunes différents et novateurs. Les éditions Thierry Magnier, quant à elles, apportent à leur catalogue le petit frère idéal du désormais classique Tout un monde de Katy Couprie et Antonin Louchard. - Librairie Sorcière M'Lire à Laval


Tags

  • ACHETEZ LES LIVRES RECOMMANDÉS PAR CITROUILLE-HEBDO DANS NOTRE LIBRAIRIE EN LIGNE :

    VOUS Y TROUVEREZ AUSSI NOS TROIS COUPS DE COEUR DU JOUR!