vendredi 13 mars 2020

Boris Vian a 100 ans - Trois poèmes illustrés pour les enfants.

Le 10 mars, Boris Vian aurait eu 100 ans.
 

Né en 1920 à Ville d'Avray, l'artiste écrit ses premiers poèmes à 21 ans, pendant ses études d'ingénieur à l’École Centrale. Puis viennent les romans, le jazz, les chansons, le théâtre, Chloé et Colin, Le Déserteur, Vernon Sullivan...
Boris Vian, un artiste inouï, brillant et impertinent, extravagant et génial que des éditeurs jeunesse aiment mettre à hauteur d'enfant.

Sélection de trois albums de poésie, trois textes dont l'hommage-événement de Rue du Monde à Bison (surnom de Boris enfant, qu'il utilisait pour signer les lettres à sa "vieille mère Pouche"), "Si les poètes étaient moins bêtes"...






Si les poètes étaient moins bêtes
Boris Vian
Illustrations Serge Bloch
Éditions Rue du Monde




"Si les poètes étaient moins bêtes
Et s'ils étaient moins paresseux
Ils rendraient tout le monde heureux
Pour pouvoir s'occuper en paix
De leurs souffrances littéraires.
…"


Vian aimait provoquer ! Pour le centenaire de sa naissance, voici qu’il provoque les poètes et se moque donc de lui-même… tout en nous donnant une grande leçon d’imagination.


Boris Vian demande aux poètes d’arrêter d’écrire sur leurs petits malheurs et les invite à fabriquer en vrai un monde enfin merveilleux ! Ce texte fantasque nous embarque dans un univers où les poètes feraient le bonheur autour d’eux en inventant des mirliflûtes, des plumuches, des rara curules…

Autant d’animaux loufoques tout droit sortis de l’imagination débordante d’un Boris Vian empreint de l’esprit d’enfance, impertinent et joueur. Les enfants auront, à coup sûr, envie d’inventer à leur tour des scènes drolatiques, à l’image des illustrations que nous sert un Serge Bloch très inspiré.
- Résumé éditeur -





Valse de Noël
Boris Vian
Illustrations Nathalie Choux
Éditions Grasset jeunesse


"C’est la valse de Noël
Pour les enfants sages
Qui recevront des images
Et des caramels
Des ch’vaux, des voitures
Et des mécanos
Des boîtes de peinture
Et des jeux d’loto..."


Cette valse, écrite en 1955 – longtemps restée dans les tiroirs de Boris Vian – nous convie à une ronde joyeuse et bigarrée où l’on retrouve pêle-mêle des enfants sages, des dames de provinces, des bébés roses, des travailleurs, des clochards, des soldats… Toute une humanité réunie en ce jour particulier, et que l’auteur fait danser lors de saynètes qui jouent sur l’humour et l’accumulation loufoque.

Fidèle à lui-même, Boris Vian en profite aussi et surtout pour faire de ce texte un appel au pacifisme et à la fraternité qui rappelle celui de la célèbre chanson "Le Déserteur" (1954). Par son imagination foisonnante et par sa langue, bien sûr, cette valse constitue une belle initiation à l’œuvre de Boris Vian, accessible aux enfants. Nathalie Choux l'accompagne ici d'images touchantes, presque surréalistes, plongeant le lecteur dans l’univers unique – où se mêlent ironie et tendresse – de ce grand auteur touche à tout de génie.

- Résumé éditeur -
 


Un poisson d'avril
Boris Vian
Illustrations Lionel Le Néouanic
Éditions Rue du Monde


 "Un poisson d'avril
Est venu me raconter
Qu'on lui avait pris
Sa jolie corde à sauter..."

Tags

  • ACHETEZ LES LIVRES RECOMMANDÉS PAR CITROUILLE-HEBDO DANS NOTRE LIBRAIRIE EN LIGNE :

    VOUS Y TROUVEREZ AUSSI NOS TROIS COUPS DE COEUR DU JOUR!