vendredi 19 février 2021

Le Petit Chaperon Rouge de Xavier Deneux est en vitrine chez Libr'enfant, à Tours



Lorsqu'une vitrine de librairie jeunesse se pare de rouge, la probabilité que cela soit associé au Petit Chaperon Rouge est assez forte. Et c'est assez fréquent, car le conte ne périme pas. Non seulement il continue d'inspirer régulièrement les auteurs et autrices, illustrateurs et illustratrices, mais il peut aussi faire l'objet de recherches scientifiques extrêmement poussées. En 2013, l'anthropologue Jamshid Tehrani a suivi l'enfant et le loup jusque dans une fable d'Ésope datant du Vème siècle avant JC. 

 

En ce moment, à Tours, rue Colbert, la librairie Libr'enfant met en avant, à travers une exposition, une interprétation que l'on doit à Xavier Deneux, publiée aux éditions Milan. L'auteur-illustrateur, qui s'était déjà déjà saisi du conte en 2015, livre cette fois une variation très graphique. Illustrations, photographies et ombres chinoises s'imbriquent les unes dans les autres et accompagnent un texte stylisé et adapté pour les plus petits. Une dimension esthétique et artistique qui n'est pas sans rappeler son expérience d'affichiste et de décorateur.
























Xavier Deneux lit Le Petit Chaperon Rouge, au Cube (Issy-les-Moulineaux), en octobre 2020. 

Au fil des émotions - La sélection 2021 du Prix Unicef de littérature jeunesse

 



 
Depuis 2016, le Prix UNICEF de littérature jeunesse, organisé par MyUnicef France, récompense les ouvrages portant le mieux les valeurs des droits de l'enfant.
 
Les lauréats 2020

En 2020, autour de la thématique "Objectif Terre : lisons pour la planète !", les enfants et ados de 3 à 15 ans ont voté pour : 

  • Catégorie 3-5 ans : Jouer dehors de Laurent Moreau (Éditions Hélium)
  • Catégorie 6-8 ans : Océans... Et comment les sauver d’Amandine Thomas (Éditions Sarbacane)
  • Catégorie 9-12 ans : 30 jours sans déchets de Sophie Rigal-Goulard (Editions Rageot)
  • Catégorie 13-15 ans : Ces jeunes qui changent le monde de Julieta Canepa et Pierre Ducrozet (Editions La Martinière Jeunesse)
  •  

     

    En 2021, Au fil des émotions

    L'édition 2021 a été lancée en novembre dernier avec une sélection de livres "Au fil des émotions" : "Les livres sélectionnés permettent d'aborder des sujets tels que la confiance en soi, la gestion de la tristesse et les peurs, la compréhension des troubles psychologiques, comment accepter ses différences et celles des autres... A travers la littérature jeunesse et ses livres drôles, poétiques, intrigants, émouvants, inspirants, il est possible d’ouvrir le dialogue avec les plus jeunes concernant la santé mentale, afin de se défaire des préjugés et de libérer la parole. Il s’agit par ailleurs d’un thème ancré dans l’actualité, car les situations récentes de confinement dues au COVID-19 ont des conséquences sur l’anxiété et le stress chez les jeunes."


    Les enfants et les ados peuvent voter pour désigner leur livre préféré jusqu'au 31 août 2021. Les établissements scolaires, socio-culturels et les bibliothèques peuvent inscrire leur structure et se procurer des kits pédagogiques et de communication. Toutes les informations sont à retrouver sur la page du Prix Unicef de littérature jeunesse.












     
     
     
     

     

     

    vendredi 12 février 2021

    Touche pas à mon corps ! Une sélection de documentaires, albums et romans jeunesse sur les thèmes de l'inceste et des violences sexuelles

    La littérature jeunesse s'empare de sujets comme l'inceste et les violences sexuelles avec une grande connaissance et un respect profond de l'enfant et de l'adolescent.e. En plus de sa liberté créative, c'est sa force. Au cœur d'une actualité qui fait vaciller les tabous, elle sait donc apporter des propositions de lectures - documentaires, albums, romans - pour répondre aux questionnements, accompagner la prise de conscience, libérer la parole...


    Une sélection rassemblée par les librairies Le Liseron, Chantepages, L’Oiseau Lire (Evreux), Les Enfants Terribles, La Courte Echelle, Comptines, Lucioles, Le Préau.

    ___

    Documentaires



    Et si on se parlait


    Andréa Bescond
    Illustrations Mathieu Tucker
    Editions Harper Collins, 2020



    3 ouvrages pour 3 tranches d’âge à partir de 3 ans et jusqu’à 11 ans et +;

    « Quand j’ai joué mon spectacle Les Chatouilles, j'ai rencontré beaucoup de personnes qui s'interrogeaient sur la manière de parler à leurs enfants de la violence, mais sans savoir comment faire. Cela m'a donné l’envie de créer, avec Mathieu Tucker, un ouvrage ludique et joyeux qui ouvre le dialogue entre les petits et les grands. »
    Andréa Bescond

    Thomas, Noémie, Jade et Sam partagent des petites expériences de vie. Cela permettra à à la lectruce et au lecteur d’en parler avec les adultes de son entourage, d’exprimer ses émotions, de raconter à son tour ce que qu'il, elle vit à l’école ou à la maison…






    Le petit livre pour dire stop aux violences sexuelles faites aux enfants


    Gwenaëlle Boulet et Delphine Sauliere D'Izarny-Gargas
    Illustrations Marie Spénale
    Editions Bayard, 2019


    Le livre – fait à partir du livret – compte 40 pages et remplace Le petit livre pour dire non aux abus sexuels. Il présente six scénarii de la vie quotidienne mettant en scène des enfants potentiellement victimes d’agresseurs. Ceux-ci sont des adultes connus de l’enfant, car dans 90 % des cas la victime connaît son agresseur : un moniteur de sport demande un massage, un faux joueur de jeux vidéo sévit sur internet, un tonton demande des caresses à sa nièce quand sa mère a le dos tourné… Dans chaque situation, on indique à l’enfant la bonne attitude pour éliminer le danger : parler, appeler les numéros d’aide, porter plainte à la police…
    La Défenseure des droits, la ligue de l’enseignement, les Apprentis d’Auteuil, SOS Villages d’enfants, Enfance et partage, l’UNICEF… Mais aussi l’UCPA, les colonies Teligo, les Scouts de France, etc.





    Non, c'est non !
    Contre le harcèlement sexuel



    Nadia Leïla Aïssaouï
    Illustrations Edith Carron
    Editions Actes Sud, 2019


    Depuis la vague de dénonciation qui s’est propagée avec pour slogan #MeToo, #BalanceTonPorc en France, la question du harcèlement sexuel et des violences sexuelles est sujette à un débat de société passionné. Si les victimes s’expriment et accusent à juste titre certains hommes d’abuser de leur pouvoir pour exercer des violences sur les femmes ou des êtres vulnérables, on constate dans le même temps le haut degré de méconnaissance de l’autre qui caractérise les rapports entre les êtres. Les mots et expressions qui évoquent le harcèlement, d'"Abus sexuel" à "Zone grise" en passant par "Insultes" et "Pornographie" sont listés et expliqués pour les adolescents. Pour chaque entrée le lecteur trouvera des conseils, des noms d'associations, des sites ou des ouvrages qui lui permettront d'aller plus loin et d'apprendre à identifier et gérer les situations de harcèlement; (A destination des ados.)



     
     ___
     
    Albums, à partir de 3 ans



    Les Interdits des petits et des grands


    Bernadette Gervais et Francesco Pittau
    Editions Seuil Jeunesse, 2003


    Les enfants font des bêtises par ignorance. Certains adultes profitent de l'ignorance des enfants. Savoir, c'est combattre l'ignorance.




     

     


    Petit doux n'a pas peur


    Marie Wabbes
    Editions De la Martinière Jeunesse, 2015

    Petit Doux et Gros Loup jouent souvent ensemble, mais Gros Loup va quelquefois trop loin, et Petit Doux a peur... Un livre pour apprendre à dire non...


    Petit Doux n'a pas peur a reçu le prix Unicef de littérature jeunesse en 2016.
     
     

     

     


    Ça suffit les bisous !


    Pascal Bruckner et Jean-Pierre Kerloc'h
    Illustrations Mayana Itoïz
    Editions Glénat, 2016


    Une trop forte dose de bisous pourrait éventuellement nuire à la santé ! Monsieur et madame Martin, les parents de Lara, répètent sans arrêt ces quatre mots : Lara est vraiment merveilleuse !


    Tellement merveilleuse qu’ils la couvrent de bisous à longueur de journée. La petite fille, en grandissant, se sent étouffée. Elle n’a rien contre les bisous mais là, c’est trop ! Tout est prétexte pour l’embrasser… elle mange ses céréales, hop ! un bisou pour la récompenser de manger de si bon appétit. Elle boit son verre de lait, smack ! un autre bisou, elle s’essuie la bouche : oh qu’elle est mignonne, un bisou ! Et ainsi de suite toute au long de la journée, en famille ou avec les amis… Et pas un baiser mais deux, ou trois, ou quatre d’un coup ! 
     
     
     


    Un petit chaperon rouge


    Claude Clément
    Illustrations Isabelle Forestier
    Editions Grasset, 2000


    Tout le monde connaît l'histoire du petit chaperon rouge. Mais si ce petit chaperon-là habitait une banlieue d'aujourd'hui ? Et si sa maman travaillait trop pour avoir le temps de s'en occuper ? Et si, une fois le drame accompli, la fillette s'enfermait dans un mutisme impénétrable ?... Serait-ce toujours la même histoire ?




     
     
     
     
     
     ___

    Albums, à partir de 5 ans  



    Touche pas à mon corps, Tatie Jacotte !


    Thierry Lenain
    Illustrations Stéphane Poulin
    Editions 400 coups, réédition 2020


    La petite fille de cette histoire est très polie. Tellement qu'elle laisse même Tatie Jacotte lui faire la bise alors qu'elle ne l'aime pas du tout. Un jour, à l'école, une dame est venue apprendre aux enfants que « mon corps est mon corps » et qu'on a le droit de refuser un bisou... même un bisou des taties ! Pas facile de faire comprendre ça aux parents...


     

     


    L'écorcée


    Nathalie Vallée, Valérie Linder
    Editions Points de Suspension, 2020


    Cet album parle de l’inceste, il est aussi et surtout l’histoire d’une reconstruction. Comment une enfant parvient-elle à recontacter son cœur, ses mots, à réhabiter sa peau, son corps alors que son intimité n’a pas été respectée ?


    Le récit à la fois clair et métaphorique est adapté aux jeunes lectrices-eurs. Dans cette histoire, le plus important est de nommer l’inceste, de comprendre l’enfance brisée, le chemin de la reconstruction et surtout de trouver la force de dire non à l’atteinte de l’intégrité physique.
     

     


    Un grand méchant loup dans la maison



    Valérie Fontaine
    Illustrations Nathalie Dion
    Editions 400 coups, 2020


    Une fillette vivait seule avec sa mère. Mais voilà que cette dernière tombe amoureuse… et qu’elle fait entrer, sans le savoir, le grand méchant loup dans leur maison. Dès lors, les sourires tombent. Et les hurlements commencent. La fillette porte maintenant des manches longues et bâtit un rempart de briques autour de son cœur. Sa mère et elle pourront-elles s’en sortir alors que le loup devient de plus en plus féroce ?


    Une partie du prix de vente de ce livre est reversée à SOS violence conjugale(Canada) et Solidarité femmes (France).




    La princesse sans bouche


    Florence Dutruc-Rosset
    Editions Bayard Jeunesse, 2020

    C’est l’histoire d’une petite princesse profondément blessée par le roi, son père, qui croit avoir tous les droits, y compris sur le corps et le cœur de sa fille…

    C’est l’histoire d’une petite princesse courageuse qui rencontre la bienveillance et trouve le chemin de la reconstruction et de la liberté…








     


    L'enfant silence

    Cécile Roumiguière
    Illustrations Benjamin Lacombe
    Editions Seuil Jeunesse, 2008

    « Elle vit dans la maison des loups. Quand les écoliers rentrent chez eux en riant, elle prend le chemin de la nuit. »





     
     
     
     
     
     
     
     
     


    Le terrible six heures du soir

    Christophe Honoré
    Illustrations Gwen Le Gac
    Editions Actes Sud Junior, 2008



    Le roi Stéphane, qui est aussi le père de notre famille trop nombreuse et notre plus grand prédateur, vient de quitter son bureau et se rend dans la salle à manger. Il est six heures, le terrible six heures du soir. Personne n’a encore mis le couvert.




     

     

     


    Finies les chatouilles

    Michèle Bayar
    Oskar Jeunesse, 2020

    Les chatouilles, ça fait rire, c'est comme ça, on ne peut pas s'en empêcher. Et si on rit, c'est qu'on aime, non ? On a beau protester entre deux hoquets, le corps ne ment pas. Mais quand un adulte détourne le jeu des chatouilles pour avoir accès au corps d'un enfant, les palpations deviennent attouchements, et le rire trahison. Maélys ne le sait que trop bien, elle qui redoute chaque été, pendant ses vacances au bord de la mer, de redevenir un jouet à ce jeu-là. Comment va-t-elle trouver le courage de parler et de dire non ?



     

     

     


    Peau d’Âne

    Cécile Roumiguière
    Alessandra Maria
    Editions Albin Michel Jeunesse, 2019 


    Sujétion de l’enfant au père mise en lumière, par une sorte d’effet loupe. On y voit aussi tout le silence de la cour courbée devant le pouvoir, capable et coupable de fermer les yeux sur l’inceste. 


    Il existe de nombreuses versions du conte. Notons, pour les plus petits, le petit classique illustré par Claire Gandini (Auzou), Jean Claverie livre son regard dans un album pour les enfants à partir de 7 ans (Albin Michel Jeunesse), Charlotte Gastaud accompagne l’interprétation de Kochka (Père Castor Flammarion), Jean-Jacques Fdida raconte L’histoire ancienne et véritable de Peau d’Ânesse dans un livre-CD musical habillé par les dessins de Nathalie Novi (Didier Jeunesse). 
     
     
     
    ___

    Romans juniors et ados



    La porte de la salle de bain

    Manon Fargetton
    Editions Talents Hauts, 2015

    Ce matin, Mia pourrait le jurer, ses seins ont commencé à pousser. La joie qu’elle éprouve devant sa métamorphose ne dure pas : le regard des autres change, en particulier celui de son beau-père qui prend l’habitude de franchir la porte de la salle de bain lorsqu’elle se douche.


     

     

     

     

     


    J’ai 14 ans et ce n’est pas une bonne nouvelle

    Jo Witek
    Editions Actes Sud Junior, 2021



    “En rentrant du collège ce jour-là, assise sur la mobylette d’oncle Blabla, même si j’ai mal aux fesses et que le chemin n’en finit pas sous le soleil qui devant nous rougeoie, je suis convaincue que le monde m’appartient. J’ignore encore que je me trompe et que c’est moi qui, depuis ma naissance, lui appartiens.”


    Peu importe où se passe cette histoire, car elle pourrait se dérouler dans le monde entier.
    C’est le portrait d’une adolescente rebelle qui incarne le cri silencieux de douze millions de jeunes filles, mariées de force chaque année.






    Le Jour où je suis mort, et les suivants

    Sandrine Beau
    Editions Alice, 2020

    Lenny, Saphir, Biscotte et Esteban sont quatre jeunes garçons, chacun en prise avec un mal-être qu’ils tentent tant bien que mal de dire ou au contraire de cacher. Un mal commun que chacun extériorisera différemment et dont on mesurera l’ampleur et les conséquences en s’immergeant dans le quotidien et l’intimité de ces quatre jeunes garçons, en fait victimes de violences sexuelles.








    Maman, les p'tits bateaux

    Claire Mazard
    Editions Le Muscadier, 2020
    (Texte publié pour la première fois en 2000, chez Casterman)


    Marie-Bénédicte a 12 ans. Pour son anniversaire, ses parents lui offrent un ordinateur. À cet ordinateur, elle va confier son terrible secret : depuis cinq mois, tous les mercredis après-midi, son oncle Laurent – le jeune frère de sa mère avec qui elle a passé de si belles vacances lorsqu’elle était enfant – abuse d’elle sexuellement.


    Elle écrit son mal-être, sa souffrance, son sentiment de culpabilité, son découragement devant son entourage qui ne peut ou ne veut rien voir. Mais comment briser le silence ?

     


    L'instant de la fracture

    Antoine Dole
    Editions Talents Hauts, 2018


    Il a presque vingt ans. Il vit loin. Loin de sa famille, loin de lui. Mais il revient parfois : les repas de famille, Noël, il ne peut pas y échapper... Alors, en silence, il assiste à son show : celui du père parfait, celui qui ne rentre pas dans la chambre de son petit garçon, la nuit, pour le forcer à faire ce qu’aucun enfant ne devrait être obligé de faire avec quiconque, encore moins avec son père.

    Cette fois, il va parler, il le doit, il le faut. Pour lui et pour les autres enfants. Tant pis pour le vide, le malheur, pour ce réveillon de Noël gâché, pour la photo de la famille parfaite en mille morceaux. Il ne peut plus se taire. Mais ce n’est pas si simple de parler, de se libérer d’années de silence et de honte, de transmettre sa douleur. Peut-il y parvenir ?





    La fille du canal

    Thierry Lenain
    Illustrations Gérard Lo Monaco
    Editions Syros Jeunesse, 2010

    « Je deviens folle. Sarah n'est plus Sarah, elle est moi, moi il y a vingt ans, comme si la fillette que j'étais alors, quittant ma mémoire, avait pris forme sous mes yeux. » Parce qu'elle n'a pu oublier un certain épisode de sa propre enfance, l'institutrice de Sarah devine la nature de son secret.








    - Résumés éditeurs - 

    vendredi 5 février 2021

    Les Fauves jeunesse du Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême

    Angoulême devra attendre le mois de juin pour voir le monde de la BD mettre ses rues en effervescence. Comme pour toutes les équipes organisatrices de salons, événements littéraires et plus largement culturels, la figure imposée est celle du croisement de doigts... Cependant, parce que ce rendez-vous est en soi un rituel, le Festival International de la Bande Dessinée a souhaité décerner les Fauves, ses prix, à la date habituelle. Douze publications ont reçu un Fauve. Focus sur les catégories jeunesse et les trois lauréats respectifs : Le Club des Amis, Middlewest et Peau d'homme.


    FAUVE JEUNESSE 8-12 ANS

    LE CLUB DES AMIS

    Sophie Guerrive
    Editions 2024, Label 4048

     
    « Méfie-toi des voitures et des méchants ! » Crocus le petit serpent fait un câlin à sa maman et part à l’aventure… Sur son chemin, il trouve des noisettes, des pommes, des champignons, mais surtout un ami : Tulipe l’ourson. Ensemble, l’hiver sera plus doux et le Monstre Malpoli sera moins effrayant ; en plus, Violette l’oiselle a eu une super idée : créer un club, un Club des amis !

    Au fil de ce recueil d’histoire courtes, nos trois amis découvrent le monde et apprennent à grandir main dans la main : qui fait « cric-crac-croc » quand arrive le Printemps ? et que faire quand Tulipe disparaît ? Leur amitié se construit au gré de ces petites épreuves… et quand ça fait trop peur, la maman de Tulipe et ses tartes aux noix ne sont jamais bien loin ! (Résumé éditeur).

    Retrouvez les albums de Sophie Guerrive sur notre site librairies-sorcieres.fr.




    FAUVE JEUNESSE 12-16 ANS

    MIDDLEWEST
    Volume 1, Anger

    Jorge Corona (dessins), Skottie Young(scénariste), Jean-François Beaulieu (coloriste)
    Traduit de l’américain par Julien Di Giacaomo
    Editions Urban Comics / Urban Link


    Depuis le départ de sa mère, Abel est élevé d'une main de fer par un père rongé par le chagrin. Un mot, un geste, un affrontement de trop, qui laissera dans le cœur d'Abel des séquelles profondes et, sur son torse, une marque indélébile. Accompagné de son ami le plus fidèle, un « Jiminy Cricket » aux allures de renard, le jeune garçon choisira de fuir pour mieux se reconstruire loin de la violence paternelle. Un périple à travers un pays fantastique marqué par des rencontres toujours plus extraordinaires, au cours duquel Abel devra se poser les bonnes questions s'il veut surmonter ses erreurs passées et se réconcilier avec son histoire de famille. (Résumé éditeur)


    ★ Le volume 2 de Middlewest paraîtra le 21 février sous le titre Fear. Extrait (chapitre 7) à découvrir ici.




    FAUVE DES LYCÉENS

    PEAU D'HOMME

    Hubert (scénario), Zanzim (dessins)


    Dans l’Italie de la Renaissance, Bianca, demoiselle de bonne famille, est en âge de se marier. Ses parents lui trouvent un fiancé à leur goût : Giovanni, un riche marchand, jeune et plaisant. Le mariage semble devoir se dérouler sous les meilleurs auspices même si Bianca ne peut cacher sa déception de devoir épouser un homme dont elle ignore tout. Mais c’était sans connaître le secret détenu et légué par les femmes de sa famille depuis des générations : une « peau d’homme » ! En la revêtant, Bianca devient Lorenzo et bénéficie de tous les attributs d’un jeune homme à la beauté stupéfiante. Elle peut désormais visiter incognito le monde des hommes et apprendre à connaître son fiancé dans son milieu naturel. Mais dans sa peau d’homme, Bianca s'affranchit des limites imposées aux femmes et découvre l'amour et la sexualité.

    La morale de la Renaissance agit alors en miroir de celle de notre siècle et pose plusieurs questions : pourquoi les femmes devraient-elles avoir une sexualité différente de celle des hommes ? Pourquoi leur plaisir et leur liberté devraient-ils faire l’objet de mépris et de coercition ? Comment enfin la morale peut-elle être l’instrument d’une domination à la fois sévère et inconsciente ? (Résumé éditeur)

    ★ Avec ce Fauve, Peau d'homme remporte son 8ème prix littéraire ! Un coup de cœur partagé par les Sorcières. "Absolument génial et brillant !" pour le Bateau Livre à Lille. 

     




    La Bibliothèque de Limoges accueille Les Trésors Minsucules, une exposition de Christian Voltz

     

     
     
    Depuis une semaine, la Bibliothèque Francophone Multimédia de Limoges accueille l'exposition Les Trésors Minuscules, consacrée à l'univers protéiforme, atypique et poétique de Christian Voltz.

    Auteur, plasticien, artisan, illustrateur, Christian Voltz met en scène et en décor sa démarche à travers des installations, des objets amassés, récupérés, réinterprétés. On croise également des céramiques, des sculptures, des gravures. Avec ses "allures d'atelier d'artiste et de cabinet de curiosités", l'exposition Les Trésors Minuscules révèle le processus créatif et les inspirations qui nourrissent l'imaginaire et les livres de l'auteur. Un monde en soi, fabriqué de toutes pièces, qui s'articule aussi naturellement
     
    A quelques rues de la BFM, en écho à ces Trésors Minuscules, la vitrine de Rêv'en Pages est dédiée à "ce grand Monsieur de la littérature jeunesse" que la librairie Sorcières limougeaude a accueilli la semaine dernière pour une séance de dédicace.
     

    ★ Retrouvez les albums de Christian Voltz sur notre site librairies-sorcieres.fr.
     


    Chez Rêv'en Pages, la vitrine Christian Voltz      






    Samedi 6 février, Festival Jardins d'hiver - Raconter l'esclavage, rencontre en ligne avec Timothée de Fombelle -



     

    Samedi 6 février, à 20h30, Timothée de Fombelle participera à une rencontre en ligne organisée dans le cadre de Jardins d'hiver, festival littéraire rennais. Contrainte cette année à une version exclusivement digitale, Jardins d'hiver s'inscrit "toujours dans le même esprit, celui du partage, et une préoccupation : prendre soin du monde". Dans ce cadre, le festival invite Timothée de Fombelle afin "de questionner la manière dont on peut narrer cet épisode douloureux de notre histoire, notamment auprès des jeunes générations. Histoire et émotions s'allient pour réaffirmer la nécessité de dire et se souvenir, prendre ainsi soin de notre société et prévenir des crises latentes." Et l'occasion pour nous de revenir sur Alma, le vent se lève, le premier volet de la trilogie paru en 2020 aux éditions Gallimard Jeunesse. 

     




    ALMA
    Tome 1, Le vent se lève

    Timothée de Fombelle
    Illustrations François Place
    Éditions Gallimard Jeunesse, 2020


    1786. Le jour où son petit frère disparaît, Alma part sur ses traces, loin de sa famille et de la vallée d'Afrique qui les protégeait du reste du monde. Au même moment, dans le port de Lisbonne, Joseph Mars se glisse clandestinement à bord d'un navire de traite, La Douce Amélie. Il est à la recherche d'un immense trésor. Dans le tourbillon de l'Atlantique, entre l'Afrique, l'Europe et les Caraïbes, leurs quêtes et leurs destins les mènent irrésistiblement l'un vers l'autre.


    - Résumé de l'éditeur -




    "C’est un zèbre sans rayures, debout dans les herbes jaunes, avec deux enfants couchés dans son ombre.
    – Regarde comme il est grand.
    Elle s’appelle Alma. Elle parle à son petit frère allongé près d’elle.
    – Regarde !
    Ils sont sur le dos, serrés l’un contre l’autre dans cette prairie sans fin. Et quand le soleil bouge un peu, l’animal fait un pas pour que les enfants restent à l’ombre. Ils rient ensemble en le contemplant. Si Alma savait comme elle repensera plus tard à cette fraîcheur de son petit frère sur son côté, au clapotis de son rire.
    – Tu vois. Je te l’avais dit. Tu ne me croyais pas, dit Alma.
    Le garçon ne répond pas. Tous les zèbres de la vallée sont petits, rayés, peureux. Celui-ci est très grand, plus haut qu’une main qu’on lève au-dessus de la tête quand on est debout sur la pointe des pieds. Il a un collier de cuir attaché autour du cou. Il n’a pas de rayures et il reste là, doucement, à veiller sur eux.
    Il n’a peur de rien."
     
    - Premières lignes du chapitre 1 -


    Alma est le premier tome d’une trilogie où Timothée de Fombelle nous embarque dans une épopée poétique en Afrique. L’auteur retrace en exergue, les monstruosités dont l’homme fut capable en organisant méthodiquement, pendant des siècles, le commerce de millions d’êtres humains. L’approche fictionnelle de ce devoir de mémoire est particulièrement documentée, et, comme toujours dans ses romans, Timothée de Fombelle nous emporte dans un vent d’aventure vivifiant. Nous découvrons une galerie de personnages qu’il incarne avec finesse et humanité. Son écriture lumineuse nous éclaire avec talent, sur un passé qu’il est nécessaire de ne pas oublier.


    - Chronique de la librairie Le Bateau Livre (Montauban), publiée dans Citrouille n°86 (septembre 2020) - 

     

    Retrouvez tous les livres de Timothée de Fombelle sur notre site librairies-sorcieres.fr.


    vendredi 29 janvier 2021

    L'ABF et les Librairies Sorcières ont dévoilé la liste des 30 livres nominés pour les Prix Sorcières 2021

     

     
     

    Lundi 25 janvier, l'Association des Bibliothécaires de France (ABF) et l'Association des Librairies Spécialisées Jeunesse/Librairies Sorcières ont dévoilé la liste des nominés pour les Prix Sorcières 2021. 30 albums, romans et documentaires se répartissent dans 6 catégories. Cette sélection est le fruit du travail commun mené pendant une année par des professionnel.le.s du livre, habité.e.s par l'envie de faire connaître les trésors de l'édition jeunesse en saluant la créativité des auteurs, autrices, illustrateurs et illustratrices.

    Il faudra s'armer d'un peu de patience pour connaître les noms des lauréats. Mais si tout va bien, ils sortiront du chaudron avant le printemps !
     
     


    Catégorie CARRÉMENT BEAU MINI


    - En 4 temps • Bernadette Gervais • Éditions Albin Michel Jeunesse
    - Juste un fraisier • Amandine Laprun • Éditions Actes junior
    - Le dégât des eaux • Pauline Delabroy-Allard et Camille Jourdy • Editions Thierry Magnier
    - Perdu dans la ville • Sydney Smith, traduit de l'anglais par Rosalind Elland-Goldsmith • Editions Kaléidoscope
    - Tu t’appelleras Lapin • Marine Schneider • Éditions Versant Sud Jeunesse





    Catégorie CARRÉMENT BEAU MAXI


    - Blanc. Une histoire dans la montagne • Stéphane Kiehl . Editions La Martinière Jeunesse
    - Forêt des frères • Yukiko Noritake • Éditions Actes Sud Junior
    - Julian est une sirène • Jessica Love • Traduit de l'anglais par Sylvie Goyon • Éditions Pastel L'école des loisirs
    - Le destin de Fausto • Oliver Jeffers • Traduit de l'anglais par Isabel Finkenstaedt • Éditions Kaléidoscope
    - Nuit étoilée • Jimmy Liao • Traduit du taïwanais par Chun-Liang Yeh • Éditions HongFei Cultures

     

     


     

     

    Catégorie CARRÉMENT PASSIONNANT MINI

    - Blue Pearl · Paula Jacques · Editions Gallimard Jeunesse
    - Le carnet de Lola Boumbadaboum · Baptiste Chaperon et Eloïse Solt · Editions Little Urban
    - Oscar et Carrosse, la soupe de pâtes · Ludovic Lecomte et Irène Bonacina · Editions L'école des loisirs
    - Quand les escargots vont au ciel · Delphine Vallette et Pierre-Emmanuel Lyet · Editions Seuil Jeunesse
    - Une photo de vacances · Jo Witek · Editions Actes Sud junior

     

     


    Catégorie CARRÉMENT PASSIONNANT MAXI


    - Âge tendre · Clémentine Beauvais ·Éditions Sarbacane
    - Alma. T1 Le vent se lève · Timothée de Fombelle et François Place · Éditions Gallimard Jeunesse
    - Les chroniques de l'Érable et du Cerisier. T1 Le masque de Nô · Camille Monceaux · Éditions Gallimard Jeunesse
    - Les derniers des branleurs · Vincent Mondiot · Editions ACTES SUD junior
    - Ogresse · Aylin Manço · Éditions Sarbacane


     

    Catégorie CARRÉMENT SORCIÈRES FICTION

     
    - J'ai vu un magnifique oiseau · Michal Skibinski et Ala Bankroft · Traduit du polonais par Lydia Waleryszak · Éditions Albin Michel Jeunesse
    - L'enfant, la taupe, le renard et le cheval · Charlie Mackesy · Traduit de l’anglais par Seymourina Cruse Ware · Éditions Les Arènes
    - Migrants · Issa Watanabe · Editions La Joie de lire
    - Murdo. Le livre des rêves impossibles · Alex Cousseau et Eva Offredo · Éditions Seuil Jeunesse
    - Odyssée · Peter Van den Ende · Éditions Sarbacane
     
     




    Catégorie CARRÉMENT SORCIÈRES NON-FICTION

    - Comment fonctionne un phare ? · Roman Beliaev et Luba Markovskaia · Traduit du russe par Luba Markovskaia · Éditions de La Pastèque
    - Cuisine des bois et des forêts · Justine Gautier et Laure Van der Haeghen ·
    Editions Thierry Magnier
    - La fabuleuse histoire de la Terre · Aina Bestard • Traduit de l’espagnol par Philippe Godard Editions Saltimbanque
    - Libre ! Harriet Tubman, une héroïne américaine · Fleur Daugey et Olivier Charpentier · Éditions Actes Sud Junior
    - Plasticus Maritimus. Une espèce envahissante · Ana Pêgo, Bernardo P. Carvalho et Isabel Minhos Martins · Traduit du portugais par Clara Domingues • Éditions L'école des loisirs
     
     

    Du livre jeunesse au livre d'artiste - Onze talents des Grandes Personnes exposent à la Galerie Gallimard

    Gouache sur papier illustrant la couverture du Cahier de peinture pour apprendre les couleurs de Pascale Estellon, Éditions des Grandes Personnes, 2010.




    La Galerie Gallimard, située rue de l'Université à Paris, accueille jusqu'au 27 mars 2021 l'exposition collective Du livre jeunesse au livre d'artiste, organisée autour des talents fidèles au catalogue des éditions Les Grandes Personnes, qui ont fêté leurs 10 ans en 2020.
     
     
     
    Claire Dé, Aurélien Débat, François Delebecque, Dominique Ehrhard, Pascale Estellon, Jérémie Fischer, Henri Galeron, Bernadette Gervais, Emma Giuliani, Joëlle Jolivet, Philippe UG présentent des œuvres originales extraites de leurs livres, mais aussi des œuvres qui ne sont pas destinées à être publiées. Ces 11 illustrateurs et illustratrices ont en commun d'être "talentueux, mais pas uniquement. Ils sont aussi photographes, peintres, ingénieurs papier, designers, graphistes, graveurs, et même bricoleurs. Ils sont tous passionnés par le livre, sa conception, sa mise en forme, le papier, les couleurs, les différentes techniques d’impression, l’objet. Tous sont des chercheurs, essayant d’apporter le meilleur. Il y a aussi, souvent, ce désir de faire un petit pas de côté, de montrer quelque chose qui n’a pas encore été vu, de faire du beau, de s’adresser à l’intelligence et à la sensibilité de chacun d’entre nous." (communiqué de presse Galerie Gallimard).


    A cette occasion, nous partageons des passages de l'interview de l'éditrice Brigitte Morel, parue dans le numéro 87 de la revue Citrouille (décembre 2020) et réalisée par Mélinda Quillet de la librairie Lucioles (Vienne).


     ___________

    Les Grandes Personnes ont 10 ans !


    Rencontre avec Brigitte Morel, éditrice au long cours.

    Il y a dix ans, les éditions Les Grandes Personnes dévoilaient leurs premières parutions. Véritable caverne d’Ali Baba, le catalogue offre d’entrée de jeu des livres-objets, livres à systèmes où couleurs, trappes, photographies, volets, pop-up, roues, transparences rivalisent d’ingéniosité pour le grand bonheur des petits et des grands. Brigitte Morel, éditrice et fondatrice de la maison, nous raconte...
     
     

    Quelle est l’histoire des Grandes Personnes ? Comment cela a-t-il commencé ?

     
    La maison a été créée en 2009 et les premières parutions sont sorties à l’automne 2010. Suite à la disparition des éditions du Panama, où je travaillais avec Jacques Binsztok, je me posais des questions sur l’après. J’étais décidée à poursuivre l’aventure de l’édition. Je travaillais avec certains auteurs depuis la création du Seuil Jeunesse en 1992 (depuis presque 20 ans) et je concevais mal d’abandonner toutes ces années de collaboration. Un peu avant la fin des éditions du Panama, j’ai fait une rencontre déterminante avec Antoine Gallimard. Quand les éditions du Panama ont fermé leurs portes, je suis retournée le voir en lui disant : « J’aimerais monter une nouvelle maison d’édition, voulez-vous être de l’aventure ? ». Je ne pouvais me lancer seule dans cette création et si Gallimard n’avait pas été là, je ne l’aurais pas fait. (...)




    Pourquoi ce nom, Les Grandes Personnes, entre parenthèses ? 
     
    Parmi les personnes qui ont compté à la création de cette maison d’édition, il y a Patrick Couratin. Graphiste, affichiste et éditeur, son aide a été plus que précieuse. Nous avions régulièrement travaillé ensemble précédemment, au Seuil Jeunesse puis chez Panama. Il nous a accueillis dans ses locaux - où nous sommes toujours. C’est lui qui trouvera le nom de la maison et qui en créera le logo. Quand Patrick Couratin nous a soumis son idée, ça a été tout de suite une évidence : (Les Grandes Personnes) étaient nées. Les parenthèses rouges, dès le départ, se sont adaptées à chaque livre. En première de couverture, elles habillent un élément propre à chaque titre et au travail de chaque auteur. (...)



    Comment se constitue un catalogue comme le vôtre, un peu ovni quand même ?

    J’ai eu la chance au début de pouvoir rééditer des titres des éditions du Panama qui avaient déjà bien fonctionné, comme Axinamu de Pittau & Gervais, Les Animaux de la Ferme de François Delebecque ou Coloriages de Joëlle Jolivet. Pour d’autres titres, le travail engagé à l’époque de Panama, a pu se poursuivre chez Les Grandes Personnes. C’est comme ça que dès 2011, est sorti l’Abécédaire de Pascale Estellon sur lequel nous travaillions déjà depuis trois ans. C’est un peu la même histoire avec Claire Dé et son incroyable À toi de jouer !. J’aime cette idée de suivre le travail des auteurs dans le temps, voir évoluer leur approche, leurs techniques. J’aime que le catalogue soit le reflet de ces fidélités, c’est capital pour une petite maison comme la nôtre. Il n’y a pas nécessairement d’exclusivité, mais une fidélité, souvent oui. En tant qu’éditrice, je travaille avec certains auteurs depuis bientôt 30 ans.(...)




    Si je dis de votre catalogue qu’il est ingénieux, parce que dans ce qualificatif, il y a « ingénieur », il y a « génie », et puis le « -ieux » de « délicieux », qu’en dites-vous ? Comment fait-on cohabiter le fond et la forme avec autant de pertinence ?

    J’aime l’objet « livre » et avec le temps, je me suis entourée d’auteurs pour qui cette notion est tout aussi importante. Je pense aussi qu’il est capital de proposer toujours des choses nouvelles, qui interpellent ou bousculent parfois, surtout de ne pas se répéter. Sans parler de révolutionner le monde du livre jeunesse à chaque parution, j’aime envisager le métier comme une chercheuse. Chaque projet retenu a son petit truc à lui, qui, à un moment donné, a allumé une nouvelle lumière. C’est notre moteur, c’est certain. Des gens comme Lucie Félix, Claire Dé, Philipe Ug, Pascale Estellon ou Dominique Ehrhard sont tout le temps dans cette démarche de recherche. Et pouvoir publier à leurs côtés, des auteurs « historiques » comme Bruno Munari, Henri Galeron, Květa Pacovská ou tout récemment Katsumi Komagata, c’est aussi alimenter cette recherche. Essayer, ouvrir des portes, proposer, oser... l’édition jeunesse permet cela. (...) »
     
     
     ___________

    Retrouvez l'intégralité de cet interview dans le numéro 87 de la revue Citrouille, toujours disponibles dans votre librairie Sorcières.